jeudi 31 décembre 2009

on tourne l'Apache!!!!

De ma plus belle plume,sans nuage de fumée
Sans signe ni maquillage,une flamme allumée
Dans vos yeux pouvoir la retrouver
Dans ce cercle ou les sentiments seront toujours bien couvés.
Je vous adresse a tous sans vous citer
Mes meilleurs souhaits et présages
Du bonheur sans etre obligé de le commander
Et la santé,pour vous et votre entourage...
Meilleurs voeux a vous amis de la toile
Je sais et vous aussi que la brillance n'appartient pas qu'aux etoiles,
Alors rendez vous en deux mille dix,je vous attends dans mes voiles
Esquisse

passage



































mercredi 23 décembre 2009

joyeux Noel

Ce soir ,juste avant de sauter dans la nostalgie,quelques petits mots,enrobés de cette féérie qui commence a s'installer plus que certainement,ou le parfum des sapins ont retrouvé le chemin des souvenirs passés...Je me souviens tres bien,comme si c'etait hier,ces préparatifs,ces sourires,ces cachotteries...Pourtant c'etait loin d'etre les grandes illuminations,notre petit noyau de famille etait bien uni,les guirlandes etaient dans les yeux,et ça pétillait ...!
Bien sagement le repas tardif ,laisser échapper ses derniers soupirs,et nous on attendait,les treizes desserts,ses mandiants,sa pompe a lhuile car en montagne,la tradition des santons de provence ,n'arrivait que par nos souhaits.C'etait bon,doux et ça sentait vraiment Noel.Je me souviens de cette place qu'on garder a table,pour une ame qui se serait perdu entre ses souhaits et la réalité de sa vie.L'assiette du coeur,comme on disait,un peut de chaleur quand le froid vous attrappe,que la fete n'est programée que sur le calendrier...
La petite buche,et les mandarines,venaient cloturer le repas,et puis aussi,les papillotes celles qu'on tire et qui claque...Le programe de la téle,jusqu'a une periode c'etait,quelques jeux de sociéte,quelques rires,et les yeux qui se perdaient dans la lueur des bougies,en espérant que ce Pere noel ne se perde pas en venant.Les paupieres lourdes,on faisait un gros calin...mon pere nous tappoter la tete,et ma mere nous serrait comme au premier jour...elle nous conduisait dans notre chambre,nous couvrait,et de sa main douce,nous passer la main sur le visage,en nous souhaitant tous ce que peut esperer une maman...Ces gestes restent autant que ma memoires ne peut en contenir,des souvenirs fort en émotion,des touchés bien présent encore,quand le poid de l'abscence,les tatouent de plus en plus profond chaque année...
Voila,ce qu'etait cet" avent" Noel...car aprés,c'etait la découverte du cadeau,avec sa magie,les sourires ,les émotions les petites larmes de bonheur,et la brillance de tous ces regards qui se rejoignaient...
nostalgique de ces moments ou le cadeau le plus important,n'etait pas empaqueté de rubans dorés,et n'était pas sous le sapin,mais bien présent dans chacun de nous,notre petite famille unie et indestructible,dans mes yeux...
Avec ,l'age les noels de notre enfance,mettent de la distance dans nos souvenirs,mais l'essentiel et de les garder en soi.D'autres yeux, d'autres coeurs,battent s'emmerveillent a nouveaux,et cet instant magique,revet toujours ses belles couleurs.
Aujourd'hui,il se peut qu'ils ne résonnent pas tout a fait pareil,et que les bougies ne brillent pas tout a fait comme avant, mais je sais que c'est un rendez vous pour grands et petits esprits peut etre ceux qui font celui de noel,et que dans ceux la ...il y en a plus d'un qui me renvoie cette douce communion qu'on ressend ce soir la...alors meme si il y a des larmes de manque ,elles seront pour le bonheur de s'etre retrouvé...
je vous souhaite de tres belles et douces fetes de Noel,a vous tous "blogger"qui viennent passer un petit moment ici,tous simplement en amis,et dire aussi que ce "virtuel" a bien sa place dans notre quotidien bien réel...
JOYEUX NOEL A TOUS!!!
Macao,Do,Nanou Alain,Nancy,Noese,Myel,lalwende,Karine,et Karine,France et Flo,Berenice,tulipe,katchina,Zelie,Marie...etc et tout ce que j'oublis........

jeudi 17 décembre 2009

effets d'hiver...


Il est temps,ou dans chaque demeure
On efface les bruits ,pour installer la douceur
Il est temps ,ou dans chaque coeur
L'esprit de fete doit diffuser son bonheur.
Il est temps aussi de laissé glisser
Ce traineau qu'on tire jusqu'a s'épuiser
Ou les sacs de joies si lourds a porter
Ne sont rempli que de consciences et de culpabilités!
On ne peut sur nos simples épaules
Endosser le costume et son propre role
De tenir la main et couvrir de chaleur
Toutes ces pauvres ames qui ont perdu leurs lueurs
On ne peut pas se parer de sourires douillets
Sans oublier,que la rue, dans un coin cachait
Des souhaits,murmurés dans un carton mouillé
Et que la seule magie de noel pourrait les exaucer!
On a tous dans nos poches,le noir et le blanc...
Le pouvoir sur nos proches d'etre bon ou méchant.
Les ficelles du coeur ne s'accrochent pas tout le temps
Dans la tristesse des uns,et le regret des gens.
Meme si nos yeux n'ont trop souvent briller sous les pleurs
Ne pas oublier que dans notre jardin,il y pousse nos fleurs
Celles qui ont besoin de toute notre chaleur
Des sourires et de la tendresse qui gonfle les coeurs!
Dernieres pensées pour tous ceux que l'esprit de Noel réveille
Garder cette part d'enfance,de croyances et merveilles
Fourrer dans ces petits souliers autant de joujoux que de souhaits
Pour que le plus beau des cadeaux,que l'on puisse trouver
Au pied du sapin en papillotes dorées
Soit le plaisir d'etre ensemble et de se retrouver...
Mille baisers viendront a la lueur de ses bougies
Rallumer l'éclat de certains yeux rougis
Par le désir de ramener en cette nuitée
La douce présence de ces ames envolées...
Laissons les bruler dans nos souvenirs pastels
Comme une douce flamme sur une chandelle...
Tres bonne fetes et bien plus encore,quand les mots n'ont plus rien a dire,laissez parler le coeur...
on est jamais trop loin sur le chemin du bonheur....
Bises,Esquisse 09

mardi 8 décembre 2009

stella


Une porte viens de s'ouvrir vers un autre ailleur,un courrant d'air a soulevé, les derniers souvenirs accrochés au coeur.




Un désir ,écorché,par la joie de venir visiter ce bout de ciel et de se retrouver les yeux embués par ce départ annoncé.Que dire et décrier, que l'amertume de laisser échapper la belle plume,de cette déesse qui nous comptait amour et faiblesse sous la voute étoilée. .




Etoiles et leurs brillances,aucun éclat ne remplace la présence de cette lueur,celle qui illuminait nos yeux,quand de fatigues nos dernieres forces se posaient doucement sur ces mots et se couchaient les paupieres legeres dans son monde imaginaire.




Le manque ,prendra sa place,mais le vide ne s'installera pas dans cette absence ,on attendra tes petits passages,tes mots,et cette douce présence,qui habitait ton espace...le temps est a la patience ,et les souvenirs au réconfort,on reste en suspend,comme toute ses étoiles qu'on est libre de regarder et d'apprécier,celles qui au dessus de toi compose cette longue envolée de ta chevelure.Si comme les cometes on pert de vue ta longue trainée laiteuse,on te dis juste ,pour l'instant a la revoyure!!!






A tres bientot!!!le ciel n'est pas si vaste que ça,et les etoiles brillent toujours quand on veux garder les yeux ouverts...vers ceux qu'on aime.


mardi 1 décembre 2009

virus!!!

bonjour a tous,juste une petite baffouille,pour vous dire,qu'une invitée non souhaitée,a pris place dans notre petite tribu...Suivie du bout des yeux ,avec toujours un peu d'anxiété,elle partage pour l'instant la compagnie du plus grand de mes petits,en reluquand avec gourmandise,les silhouettes qui gravitent autour...biensur ,malgrés toutes les précautions et les traitements je pense qu'on va 'shabiller de cette panoplie d'ici quelques jours,alors je me retire un petit moment(j'espere)pour ne pas contaminer le blog(lol)mais comme ce n'est pas la grosse forme,et que je risque de raconter n'importe quoi,je vais me coucher...
Allez puisqu'on est a distance gros bisous quand meme,et a bientot,des qu'on a plus le masque...

lundi 23 novembre 2009

WAKAN TANKA(le grand esprit)

J'ai vu...
Que rien ne vient par hasard!
J'ai su...
Quand j'ai touché son regard!
Sa vie...
Que protegent quelques brouillards
Des mots...
Que déforme la gouaille des bavards.

Représentant d'un peuple en équilibre,
Entre le souhait de vivre comme un "humain"
Ou de survivre dans ces campagnes libres,
Sans esperer qu'on leur tende la main.

Tout un pays graver sur son visage
Ou les rides profondes montrent leur attachement,
Sur ces terres ou la fierté sans age
Remerciait le ciel dans la sagesse et le dévouement.

Front puissant,encerclé de crin d'ébene
Ne surligne plus ce regard anthracite,
Sa flamme éteinte par la douleur et les peines
N'éclaire plus le sens du devoir et de son mérite.

Détresse muette,contenancée et etouffée
Les plaintes n'ont plus la force de s'échapper,
Tous ces hommes,grands,en costumes d'école
Ont oublier ,que chaque couleur avait leur propre parole!

Ma main sérrée dans la sienne,il baissa les paupieres,
Et sans un mot ,je compris que sa derniere priere
Venait de s'ecouler en perles de mémoires,
Sur la peau d'un vieux visage,et le souffle profond d'un espoir...

Esquisse

jeudi 19 novembre 2009

sortir du bois...

Encore une fois derriere la porte que le soleil éclaire

Des rideaux trop épais attenuent la lumiere...

Qu'il faisait bon de croire,qu'autour de ce poele

La vie s'écoulait d'heures chaudes et banales.

Que les éléments me prouvent le contraire

En contestant dans cette frele maison

Que leurs assauts et foudres passagérent

Auraient pu déplacer notre fébrile horizon.

La force et la volonté de planter bien plus fort

Chaque jour dans le sol nos propres souhaits

N'ont fait que renforcer cette envie qu'on transporte

De combattre sans cesse et jamais renoncer!

Quelle que soit la lueur qui brille derriere les fenetres

Aucun nuage,ni orage profond

Ne pourra assombrir,ce désir de bien etre

Celui qui vous empeche de toucher le fond.

Qu'on soit seul ou accompagné

Les maux ont la paroles et demandent a regner

C'est dans la sagesse d'une simple confiance

Que le soutien,vous conduit vers la délivrance.

Accepter et laisser partager ,meme sur un coin de table

Ces histoires enfouies au fond d'un petit cartable

Celles qu'on pourra bientot voir dans les yeux

Habillées de haine et de colere bruler de mille feux.
une image biensur,de ce bois,qui vous enserre et ne vous laisse le choix que de continuer a le traverser sans répis,pour en trouver la lisiere...

dimanche 1 novembre 2009

toussaint...

Des hombres effleurent,dans ce champ de mémoires
Les silhouettes figées de battisses bien froides.
Silences,ambiants,l'heure est a l'espoir
D'échanges retrouvés que le souvenir regarde.

Un pas dans ce jardin qu'arrose la douleur
On perce son chagrin en délivrant ses pleurs
Messages lancés a en couvrir les pierres
Qui resteront témoins de nos douces prieres.

Je comprends qu'une date amène la tradition
Mais on attend pas ce jour pour fleurir l'émotion,
Fleurs uniques et meme en bouquets,on conduit toujours nos tendres pensées
A ramener vers nous ,ces parfums disperçés,qui embaument notre passé.

Le temps s'écoule,s'envole et libère
Un peut plus tous les ans cet espace amer
Qui nous touche et nous couvre de ces lourdes abscences
Et qui prennent peu a peu place dans nos propres silences.

On est tous plus ou moins lié a ce monde
Ou nos coeurs battent encore pour honorer ses ames
Ces appels murmurés qui le soir percent l'onde
Et animent ces vies que nos désirs réclament.

Voila comme tous en passant la grille entrouverte,
On a du mal a parler ,la gorge nouée...
mais on garde en nous la mémoire bien ouverte
De cette passion affective qu'on aimerai tant renouer.

Comment ne pas évoquer ,ce geste sans tristesse
Quand le manque absorbe se trop plein de tendresse
Je partage avec vous cet immense besoin
De perpetuer leurs images,...simplement...en leur compagnie,en mettant de coté,un peu...son chagrin.

Désolé pour la couleur de ce post,je voulais couché sur ce papier,tous ce qui pesent quand on veut trop garder...

Bises a vous
Esquisse

samedi 31 octobre 2009

Allo...ween qui c'est????


juste un petit dessin pour marquer le coup,maintenant si vous voulez m'envoyer des bonbons et autres sucreries ,je vous laisse mon adresse...........je plaisante!
Allez,bonne soirées,et BOUUUUUUUUH ça fait pas peur???
Grosses bises a vous...

jeudi 22 octobre 2009

"U Pastore...u stellu"


Sur cette pierre polie par les éléments
Je m'ennivre de l'air pur et de ces moments,
Ou sous mon toit et petit chapeau
Je regarde ondulé mon si beau troupeau.
Tout me touche mais rien m'emprisonne
Ici,le grand n'appartient a personne!
La nature apprend autant qu'elle donne
A respirer son temps avant qu'il ne résonne.
Cloches en goguettes,les brebis vagabondent
Offrant leur mélodie,que la campagne accroche
En mémoires d'un metier aussi vieux que le monde
Et d'un simple berger venu guider ses proches.
De les voir m'entourer et recouvrir mes traces
Je me souviens du Patre que je suivais naguere,
Qui m'appelait "Petiot" et préservait ma place
Tout juste a ses cotés,jusque dans sa chaumiere...
Maintenant c'est moi,le sac en bandouliere
Qui arpente et traverse,champs et rivieres,
L'ame riche sans contrainte,je ressends a fleur de peau
La passion qui m'anime à aimer se troupeaux!
Ces betes qu'on veille,qu'on soigne et accompagne
M'ont toujours apporté,dans ses heures bien rudes
Le soutien en présence et la chaleur en compagne
Quand mes yeux certains soirs s'habillaient de solitude...
C'est pour ça que bien tard sous la voute étoilée
Allongé dans mes songes,je me sents protégé
Couvert par la nuit dans sa douce clarté,
Une étoile nous veille......,C'est celle du BERGER!!!!
pour tout ceux que je connais,et a toi voisin qui a gouté a ce metier de liberté.

lundi 5 octobre 2009

serments de vigne...

Bien avant que les premiers frimas n'enveloppent et engourdissent la campagne,les dernieres attentions en signes de compréhension soulagent et récompensent ses belles souches d'une année de labeur...!

Pendant que certains encore,partagent la douceur d'une couche douillette,lui,il est là...dréssé dans sa vigne,...distinct par ses larges volutes de fumées que laisse échapper sa réspiration matinale...
Meme si ses yeux pleurent du froid et d'un sommeil écourté,c'est en hochant la tete vers les étoiles,qu'ils se mettent a briller,comme pour remercier le ciel d'autant de liberté.
Fierté dans ces entrailles ,cachées de tant de modestie,comment ne pas s'émouvoir devant ses champs de buches,qui véhiculent sereines le "Sang du terroir"...!

Chaque saison offre ses plaisirs...,de tendres pousses en feuilles émeraudes,la vigne se pare de ses plus belles coutures,laissant au maitre d'oeuvre l'aisance dans son plus beau role de confectionner sa propre signature...
Ecrasée de soleil sous l'opaque verdure ,la terre en éveil implore la nature que de ce ciel ,la chaleur qui amene la maturité,se transforme en menace pour tout annihiler...!
D'experiences,lui, il sait tres bien que malgrés toute sa bonne volonté,ses heures écoulées sans compter les gerçures,son visage buriné et tendu sous les courbatures, dépendaient aussi ,en secret de ses quelques prieres...

Que la compagnie du temps et de ses elements lui soit clemente,...que de cette passion qui habille la plus belle partie de ses espérances ,continue a lui donner l'envie de travailler dans cette indépendance... et de rendre a Dame Nature,le soin qu'elle mérite en guise de reconnaissance.
Tout les efforts donnés au bout d'une année,arrosés et récompensés par ce plaisir de boire le vin d'une victoire en soi.D'avoir conduit comme on mene a terme le fruit de ses sueurs.Se Permettre encore de croire que ce n'est pas qu'un metier mais bien une culture, de partager et de placer sur la table,sans pour autant s'en ennivrer,le savoir et le produit de certains passionnés...

Esquisse

mardi 22 septembre 2009

L'automne,s'effeuille...

Comme si la nature en délaissant l'été,s'enveloppait un matin dans un drapé cuivré.
Ocre jaune, rouge,orangé et le peintre de saison dans sa toile plongeait.
Mille feux de couleurs,dans les bois s'embrasaient...
Pour ne laisser dans les yeux que le plaisir s'iriser.
Timide arrivée a petits pas mesurés,sous le rouge profond,
l'automne s'installe dans ses petits souliers.
Corbeilles d'osier,pourpres grenadiers,
Girolles et bolets viendront l'accompagner.
Effluves de sauge,d'airelles et de chataigners,
Aucune senteur ne vous sera épargnée.

Un chemin dessiné sous un tapis de feuilles,
M'emmene,nostalgique à ouvrir le recueil,
D'ivresses passées dans ces bois embaumés,
De rires éclatés et de plaisir parfumés.
Belle saison sous ces ombres sanguines
Quand le ciel décline ses dernieres lueurs
Souvent dans les yeux,les silhouettes dessinent
D'étranges arabesques qui vous prennent le coeur.
Derniers clein d'oeil sur les teintes d'un soir
Qui embrument les regards,jusqu'a vous émouvoir...

Esquisse...

jeudi 17 septembre 2009

d'en haut...!


les pieds dans le sable les yeux vers les étoiles,le voyage a commencé
Sentinelles de songes,les portes sont ouvertes vers la liberté
Les voiles bien gonflées j'ai quitté la terre vers la voie lactée
Et dans le silence ,j'ai admiré la vie dans sa douce clarté
Créateur de l'ombre,aucune de tes lumieres n'est bien respectées
Peintre en eau profonde aucune de tes rivieres n'a su les abreuver
J'ai vu tous ceux qui parcourent ce monde en foule immence...
Et meme quelques ames immondes qui brulent les semences...
Les lois,qui jadis brulaient des plaques de pierre,
En ont fait des tombeaux pour de sacrées prieres.
Aucun retour meme programmé n'est possible,
Pour essayer de changer l'apparence de certaines cibles...!
Coeur lourds ,ou legers;aux ames tordues et meme sensibles
On peut envisager de faire l'effort;c'est loint d'etre divin
De garder les yeux bien ouvert et de regarder ou nous menera demain...
Une main sur les yeux,j'ai caché la lumiere,Pour n'en voir que le bleu,
Et esperé que d'ici... au dela de l'éclat je me sentirai mieux,
Les clefs de la planete auraient elles deja,brulées toutes les portes?

Témoins de turbulences humaines et de jouvences inéquitables
Quel est l'orateur qui pouvait croire s'asseoir a toutes les tables.
Les comptes sont dépensés et les pensées extenuées,
La richesse n'etait pas celle qu'on esperait...trouver ou gagner,mais bien!!
Celle qui ouvre nos coeurs ,fleurit et grandit dans nos mains.....
Esquisse...a demain




jeudi 10 septembre 2009

je vais penser.........

Qui aurait pu imaginer qu'en se beau jour de septembre,le bleu du ciel ferait place forcée aux cendres...
Que de ces tours de vie,le bruit sourd du cahos,amenerait les cris a ne plus les entendres...
Prieres jetées en l'air reduites en poussieres ameres de ces monuments de glace que la cruauté éfface...
Derniers appels que les anges attrapent,pour le souvenir de ceux qui ont semé des fleurs au milieu des gravats,et que ces beaux jours de septembre,pour l'éternité arroseront ce jardin du triste souvenir... avec les pleurs.

On ne peut pas s'impregner de tout les malheurs que notre terre porte
Mais une petite pensée quand on le veut,est facile a lancer derriere chaque porte...

jeudi 3 septembre 2009

Esquisse

Quand la solitude en voisine ,carresse...
Que sa seule envie de vous assommer l'interresse
D'un coup de crayon je vole et m'empresse
De la rayer sans ménagement de mon adresse



Garder un trait a sa portée
Un souvenir,un arbre,un portrait
Pour les soirs ou les mots en avalanche
Appellent aux desirs de cette page blanche...



Esperer et deviner les sourires cachés
Que l'esquisse détache sur les tristes pensées
S'ennivrer du plaisir que les yeux en brillances
Arrosent les pupilles de retours vers l'enfance...


Comment dissimuler dans ce regard posé
Que l'émotion s'écoule en memoires perlées
Que ce dessin d'attache a su rappatrier
Ces souvenirs rongés,d'attentes innavouées

Penser,qu'au bout du trait,s'ouvrirait un visage
Partageant le croquis,effaçant les mirages
Un accord et un lien,en guise de message
que meme sans paroles,on touchait un langage...

Scribes de tous les temps,votre plume legere
Ravive ces moments,enfouis sous la poussiere
D'un pacte divin graver sur la sainte pierre
Dialecte du levant,pour des années lumieres...

Oeil avertis ou non,le dessin a ses signes que le regard surprend,
Chacun d'eux attirent ou affectionnent et bien souvent comprend
Que les graphiques posés meme ceux des enfants ont le pouvoir de parler...
Des valeurs simples a traduires que celle du plaisir et de le partager...

mercredi 2 septembre 2009

la rentrée


-"Allez Tripoux,si tu veux etre à coté du poele...!!!"

samedi 22 août 2009

parfum de tendresse,

huile,realisée en 2001 ,je ne m'appelé pas encore "Esquisse"
Je ne trahirai pas leur age
Mais dans cette piece,comme dans un miroir
Le reflet des histoires autant que d'images
Ne pourraient s'enfermer,dans une seule armoire...
Le feu depuis logtemps est devenu bien sage,
Meme si les buches craquent encore sous les flammes,
Les pierres en connaissent par coeur leur langage...
Paroles de Jadis,bien accrochées a chaque ame
C'est dans ces instants que peut renaitre le charme.
Parfum de violettes et de café passé
Le temps est obsolette quand on aime penser,
Des mouvements de tetes et des sourires semés
Dans le silence completent ces souvenirs rangés.
Les yeux brillants de leurs tendres années
Magnifestent encore ce besoin de croire...
Que les rides estompent sous leurs tristes tracés
L'apparence fanée de jeunesse illusoire
Chacun sait mais promet de rien dire,
Que dans un temps compté,ils toucheront le quai,
Une autre destination,dans un autre navire
Oublier son trajet et tout recommencer.
A nos aieuls,et tous ceux que l'on appelle Mamé et Papé,ceux qui font ou qui ont fait de nos journées des immenses gouter,des moments de douceurs et tendresses acidulées,ou leurs presences et leurs souvenirs resteront pour les années a venir ,des jardins privées ou les fleurs chaque instant sont choyées,et leurs parfums dans nos coeurs impreignés....
tendres pensées
Esquisse

dimanche 16 août 2009

Ames et s'yeux


Languages muets et certains en sourdines,
Ce n'est pas dans leurs couleurs que les mots se dessinent.
Petites etincelles qui animent la pupille
C'est surtout dans le regard que la verité brille.
Sans age,leur pouvoir ne trahi personne
Gamin de rue ou nommade du temps
C'est dans leurs yeux que la vie nous donne
Une autre vision d'etre bien vivant...
Ridés,bridés,ouverts ou sombres
Par les images brulés des memoires d'hombres
Ils s'innondent en douleur dans l'espoir d'effacer
Ces moments de pénombres et leurs tristes clartés...
Jamais oser a l'aide d'un bandeau
Enfermer un regard derriere les barreaux
Couper l'approche qui unit l'essentiel,
D'un tendre sourire sans mots superficiels...
Et c'est pour ça que tout les soirs
La confiance grandit,nourrit par tant d'espoir
D'accepter l'image que renvoit la glace
Celle qui a mes yeux,de toutes ranceurs effacent...
On n'a pas tous ce pouvoir de capter la lumiere
D'habiller d'images son livre,et son histoire...
Alors gardez dans les yeux cette vision sincere
Que la vue c'est la vie,pour ceux qui errent dans le noir.
Avant que de fatigue,mon regard ne se plisse,
je vous souhaite une douce soirée bien lisse...
Esquisse

jeudi 13 août 2009

retrouvaille????

j'ai entendu les ah! les ho! et oui je devais garder le secret de cette petite retraite,Amandine ne connaissant pas le replis vers la montagne pour gouter a la serenité de cet endroit que le Papé affectionne tant,a jouer bien plus que de ces pouvoirs de patissiere pour enfin de cet envie ,la satisfaire...Papé,lui bon comme le pain,n'a pas fait mine de refouler ses belles avances et en toute simplicité ,de son tres grand coeur ,l'a bien accepté.
Quand a Tripoux,du haut de son estomac,savait tres bien que si une caravane devait "transumé "il serait du voyage.Chien de troupeaux "jadis"il retrouverai vite ses racines et surtout les copieuses attentions de dame Amandine...
Voila,...j'oubliai,pour l'instant je les retrouvé,au calme,mais nul n'est sencé savoir ou ils se prelacent,la diffusion des retrouvailles n'est pas encore fixée...
Comme beaucoup d'entre nous,une pose, du recul,de la sagesse a partager,un petit retour en soi histoire de se situer,des confessions a laisser échapper,des questions a accrocher aux etoiles pour que leurs brillances les laves de toutes mauvaises réponses,et pourquoi pas des souhaits,des esperances a avouer,des mots tout simple a declarer...
En attendant de se retrouver tous un peu,comme eux je n'oublie personne,malgres certaines abscences je me plais a continuer mes visites et partager encore quelques blogs ouverts...en esperant tres forts que quelques uns qui battent encore chez moi ,tres fort ,puissent encore rebattrent en toute quietude a l'abrit de presences trop sombres.
L'été n'est pas fini,les belles heures non plus,meme si il fait tres chaud parfois ,mettez en de coté il y a des jours,sans etre en hiver ou un peu de chaleur est toujours necessaire...
Bises a vous,
ESQUISSE...

vendredi 7 août 2009

Pensées...


vous ne verrez pas ce qui peut encore me tenir debout...Il fait froid ce soir,seul, surplombant la plaine,je laisse a tous les vents les senteurs de déveines...tous ces espoirs lancés n'esperaient pas la gloire,mais n'ont su trouver que la haine!!!...Mes chants vers les ames ne touchent que les absents,ceux qui dansent encore que pour les survivants.

Gardien d'un simple lopin de terre,ce n'est pas des troupes guerrieres que nos mains ont façonnées,a l'ecart de toutes pensées rancunieres,c'est dans la simple lumiere que nous nous promettions d'avancer.

Je comprends pourquoi aujourd'hui dans cette vie l"'etre"ne doit pas ressembler a une autre apparence que celle qu'ils ont choisi, pour ce dire humain!...Je comprends aussi que notre pouvoir de se fondre en aigle,en brume ou en presence mystique,leur procure beaucoup de colere de n'etre pour l'éternité orphelin de cette richesse...

Que mon corps s'en aille ornée de toutes ses plumes c'est dans vos remords que je cultiverai mes fortunes;On peut détruire la matiére mais l'esprit s'échappe de toutes barrieres...Je serai heureux avec les miens quand je sentirai que contre nous vous ne pourrez plus rien.Et si dans le futur,certains dans le regret nous offrent dans leurs memoires une image souveraine,ils comprendront tres vite que dans la notre,hors de leur vue notre vie était sereine!

C'était "Soleil Couchant"parceque celui qui devait se lever n'a plus la force maintenant de rester debout....

Il fait froid ce soir,mais je sais que ce n'est qu'une sensation...le meilleur est a venir.

bonne soirée,a vous tous que je retrouve avec plaisir...

Esquisse

mercredi 15 juillet 2009

je ne serais pas loint...

ce soir c'est comblé ,de cette sensation de bien etre que je viens vous saluez bien bas...chers bloggers plus ou moins proche,je parle de distance kilometrique bien sur,c'est un moment de retrait choisit pour apprecier tout ses échanges passés en toute amitié,et se dernier qui a fait en quelques sortes déborder un trop plein d'affection cumulé depuis bien des "post's"éloignés...
Voila pas de vers ,que des roses,pas de poeme que de la prose ... du bonheur en bouquet pour vous souhaiter a tous et a toutes de belles journées chaudes et ensoleillées(mais pas trops ),bien profiter de ses petits bouts de temps qui réunissent si bien ses sentiments que l'on se plait de cultiver et de garder tout le long de sa vie...
Avous tous gros bisous et a bientot...
ESquisse

mardi 14 juillet 2009

N.A.N.O.U.

N.A.N.O.U,cinq lettres découvertes d'un appel masqué de Guyanne,le premier billet que je me permettais de découvrir sur ce blog....qui allait par petits bouts de sourires,m'accaparer.
Survolé en premier lieu,c'est tout entier que j'ai plongé dans ton univers...
Comment rester insensible a cet espace que tu nous offrais a chaque instant de tes journées.
Un coeur ouvert sans prétentions et des regards comme invitation.
L'ame remplie de cette région ,c'est sans compter que tu nous a ouvert le lien vers tes passions tes connaissances ,tes parts de vie et de souffrances...
Ton petit bout de personne respire et transpire se paradis ,que tu nous fait vivre. Ces ballades dans le marais de Kaw,surveillé nonchalemment par ces beaux echassiers,ces marches au Rorota,ou des partages de bonheurs chez "Ron"...pour nous bien sur des noms qui prennent places en mémoire,mais pour toi qui font partis et qui construisent ton histoire...

Complicité,sincerité,c'est des moments plus sombres,que de tes entrailles tu nous livre ses couches de fiel qui encombrent et destabilisent les fondations de ton etre...
Révelation...non! je ne pense pas,tout simplement des mots confiés pour extraire cette présence sournoise qui cultive la compagnie bien noire de sentiments perfides.la maladie.

Touché en profondeur de cette confiance donnée a nous expliquer que certains jours ton sourire ne contenait plus les assauts de douleurs qui déchirent et dilluent tes espoirs en souffrances.
NANOU,pour tout ce que j'ai pu comprendre et deceler en toi,m'a apporter beaucoup d'affection et de respect...des valeurs bien réciproques ,que tu as toujours si bien conjuguées...

L'ecoute le réconfort la main toujours tendue,cette école de vie que tu laisse ouverte ,trop parfois, a ceux qui veulent bien s'asseoir et partager en toute sincerité ,un petit coin de table pour sirotter le verre de l'amitié.

Nanou,je pourrais aussi te demander si ce n'etais pas un signe,le nom du sous marin "Ariane" qui t'a conduit la bas et partir dans les étoiles accompagner et participer a la conquette spatiale?
Et aussi,ce "Bernard" etait il aussi grand que moi (1.86m)...et bien non je ne le ferai pas (rires)je préfere te laisser admirer la plage de Montjoly(je pense)et revenir plus tard!!!

En attendant je t'embrasse bien amicalement...en espérant beaucoup d'indulgence pour l'ESQUISSE. Je salut bien ta petite famille et ton mari...

dimanche 12 juillet 2009

Contact...



Ce soir le regard posé sur ce feu,amusé par la danse de ces brindilles en cendre qui montaient vers les étoiles,j'ai reçu de la toile ta visite.Bien agréable de partager nulle part sauf dans nos pensées,des moments priviligiés,et pleins de mystéres...

C'est bien de ses yeux et de se sourire que j'ai ressenti cette profondeur d'ame.Immense place habiter par beaucoup d'absences et de questions en suspensions.

Regard dans les brumes d'une province bien éloignée ou les contes et les légendes nous ont souvent captivées...

Depuis que je te connais bien des nuages se sont dissipés,et bien des chemins se sont éclairés,et je n'oublirai pas ses échanges qui ont pu t'amener un peu de gaitée ses soirs ou les idées noires étaient restées en invités.

Karine,ta douceur colore ton blog et tes mots nous proménent bien souvent en enigme dans des jardins que tu cultive a merveille...

Ta volonté nous a prouvé que ton chemin espéré tu en avais trouvé la clef et c'est bien heureux aujourd'hui que le ciel bleu a pris place sur le gris.

Mes sentiments tu les connais, c'est ceux que nous partageons tous,tes visites sont ces brindilles qui virevoltent comme celles du premier soir avec en plus cette étincelle qui illumine nos regards.


Voila petite Karine je pense que les témoignages a venir ne feront que conforter se petit hommage a ta gentillesse et a ton amitié sincere.

je te fais de gros bisous et puis on continu l'aventure meme si le monsieur qui est a l'entrée a bien souvent la mauvaise façon de nous repousser(rires).

A tres bientot Esquisse!
(je m'escuse pour le dessin j'ai eu quelque petit soucis en le colorisant)

mardi 7 juillet 2009

un sourire...





Ce soir la lune accroche Au bout de son croissant

Les maux dans leurs caboches Que couvent ses enfants.


Brillance des regards Que les étoiles allument

D'un sourire a leur egard Leur décrocher la lune...


Présence maternelle De ces ames dévouées

A redonner des ailes A ces anges tombés...


D'une main la promesse Que le temps suffira

A bruler la détresse De ses enfants forçats...


Que tous ces coeurs tendus Effacent la tristesse

De ces rires perdus Qu'enlasse la faiblesse...


Un bien petit hommage A ces ames de l'ombre

Qui oeuvrent sur les pages De ce carnet bien sombre...


Comment ne pas esperer Que de la douceur de ces mains

Se dessinent de meilleurs lendemains Et que de ces petits coeurs serrés

Naissent le parfum d'une santé retrouvée...

Belles pensées pour ces grands coeurs,qui combattent l'ennuis et les pleurs a grands coups de sourire pour un moment de bonheur...

fortes pensées pour ce qui combattent sous un sourire ses moments ou leurs souhaits et de retrouver se bonheur.

Nancy ,j'ai bien voyager dans ce blog et ses regards d'enfants on bien la lueur de cet espoir qui par votre présence arrivent a entrevoir,des petits bouts d'enfance ...qui leurs sont destinés.

Merci Esquisse!

vendredi 3 juillet 2009

Clein d'oeil



Je voulais faire un petit clein d'oeil pour tout ce que je peux vivre actuellement, a celui qui par la sympathie,m'a ouvert a vous aujourd'hui..quelques fenetres de plaisir en posant mes esquisses et mes mots dans son grand chapeau et qui par magie me les retournés en bien plus beau...Accompagné,toujours d'une belle présence,c'est aujourd'hui que je pese la valeur de sa connaissance.Le coeur sur la main,son tresor est le tiens pour un sourire donné.C'est la discretion et la gentillesse qui de nos liens en a fait des tresses.

Je ne peux en dire trop car de sa vie a nos coté un maitre mot reste la modestie et le respect!Voila,vraiment peut de tout ce que je pourrai bien dire,mais la qualité des gens ne s'évalue pas en quantité...Et pour toi Macao,on ne se le dit pas mais on le sait ,que la cloture qui nous sépare n'empiete en rien sur cette amitié!!!

mercredi 1 juillet 2009

Avec ou sans casquette,ça se fete...bonne retraite!

Voila Nanou,pas assez de liberté chez moi pour m'adresser directement,mais part ton intermédiaire et beaucoup de respect un petit clein d'oeil pour ces hommes de l'ombre qui gardent et qui préservent les lumieres de ceux qui regardent a la surface... efficacités continuelles et harmonieuses de personnes bien conscientes de leurs responsabilité...
ça c'est fait,(rires),On s'est concerté avec tripoux et le papé,et on a décidé de te montrer "Nanou v".
Un peu plus long certe ,mais plus de place aussi,sauf pour les "Banettes"toujours aussi exigues,livrées dans leurs drapées bleues biensur...pour les poulaines (WC)je pense qu'a deux pas de soucis,et la cuisine tout au fond du couloir a gauche!
Nanou,un petit détail,pour les receptions et les journées portes ouvertes bien attendre la ligne de flotaison,je rigole ...
Je me suis un peu écarté du sujet initial,qui est tout d'abord de vous envoyez les milles souhaits pour cette RETRAITE bien mérité je suppose,qui n'est en fait qu'une sereine continuité pour vous et les liens que vous avez tissé...
Allez que tout les jours a venir soient jour de fete,on vous adresse en toute amitié une BONNE RETRAITE.
Amicalement.

mardi 30 juin 2009

A des ames lumieres!!!!

Indifference du temps dans sa fuite
Ne laisse fixer,le présent ephemere
Mémoires ouvertes,d'une rencontre fortuite
Du souvenir d'aimer et de tendresse d'hier...

Les yeux vers les cieux ou le regard se perd
Accroché a ce lieu ou bien des ames errent
Une étoile de plus,de son coeur illumine
Cet espace éternel que sa lueur sublime...

Conscient de ta tristesse,par ces mots je t'envois
Ces pensées partagées et ce soutien sincere
Qui j'espere diluent et contiennent l'émois
De priéres jetées sur des prommesses en poussiéres...

Images données d'un jardin virtuel
Ou les jours habillés de douleurs bien réelles
Empoisonnent l'histoire de ses ames en sursis
D'un passage sur terre qu'on appelle la vie...

Tipo't,bien trop loint dans ce monde solide
Pour partager ce temps,et le rendre moins vide
Additions cumulées,d'espoirs et de pensées,
POur t'aider a retrouver le sourire et avancer...

A bientot ,Renaud,rendez vous sur la toile,ou le coeur,et les sentiments ,peuvent briller comme dans un ciel aussi fort que les étoiles!!!

jeudi 25 juin 2009

Palette...





Lumiere d'un regard,qu'une flamme attise

Reflet sur la mer,que le soleil irrise

Vagabond de toiles que la couleur soit mise

Peintre de tout coeur,votre joie ma devise!


Sourires pastels,sur une humeur morose

ESquisse du bonheur,sur un visage je pose,

Que sa douceur,se teinte de pétales de roses

Pour donner du plaisir,bien plus que je n'ose!


A l'affut sur la terre,de la moindre misere,

Mon chevalet planté,j'efface les barrieres,

Palettes acidulées,mélangées de mysteres,

Pour retrouver le ciel d'un pritemps en hiver!

Couverture azurée,perçée d'étoiles en attentes,

Laissez les s'echapper ses heures soupirantes,

D'une nuit a dorer,aux ombres dévorantes,

Que le désir du noir,la rende attrayante!


Saupoudrer de bleu,les ames en profondeur

D'acrylique et lavis dilués par les pleurs

Pinseaux en goguette,pour mission de bonheur

De changer vers d'aigris,en par terre de fleurs!

Si par l'ennui, vous tente d'appeler mes couleurs

Peu importe l'instant,je suis a la meme heure

De vous faire présent de cette douce lueur

Que celle du plaisir qui réjouis mon coeur...

dimanche 21 juin 2009

bonne fete des petits papa...



Parceque pere, pour les miens le desir de ne pas oublier,d'apporter et d'aimer ceux qu'on a su amener,a nous sans jamais ne vouloir s'en ecarter,cet etat de fierté que l'on veut sans cesse alimenter, de leurs présences ,leurs sourires ,se mettre a leur portée, de continuer sans fausses pensées et d'etre comme il se doit,ce petit bonhomme qu'ils appellent PAPA

Je voudrai également d'une fleur déposée,effacer leurs abscences pour que vivent a perpétuité,leurs douces presences dans nos tendres pensées,sans dire de noms vous vous reconnaitrez,tous ceux et "celles" que je connais,le coeur enferment les souvenirs pour ne jamais les laisser partir.Je vous fait a tous et a toutes de gros bisous...Esquisse!

jeudi 18 juin 2009

Exilé...


Dernieres pensées serieuses avant d'entrer dans un autre monde un peu plus,reposant ,et moins grave,dernieres pages de reflexion,sur un texte et un sujet qui etait a plat dans ma mémoire et que j'avais ecarté pour un soir...Je vous le livre,brut de décoffrage,le dernier sans vous obliger ensuite promis je tourne la page!(pour d'autres histoires).
Valises posées,nulle part sur ce quai
Une petite main bien serreé sur sa poignée,
Débarquement sans conviction,forcé
Loint du parfum de sa maison d'Alger.
Premier pas hors de ses frontieres,prieres!
Celles du coeurs et de ces lumieres,
Charger de pleurs et tant d'espérances
Ecrasé sous l'indifference!!!
Abandon de patrie sans l'avoir décidé
Essayer de survivre sans rancunes montrées
Que dans cet autre pays avec le meme accent!
On ferait aussi bien partie des abonnés absents!
Aucun regard pressé n'a su déceler
Dans ces yeux rougis,que les larmes coulées
Sur ce sol amis que l'on voulait croire
Vivre une autre vie et changer l'histoire.
Comment paraitre si fort dans un corp d'enfant,
Repoussé et trahis,par le mensonge des grands
Le reve et l'illusion ont traversé la mer
Pour n'etre accueilli,que par des dires amers.
Si le monde est grand comme il le prétend,
On doit pouvoir trouver dans cette humanité
Un endroit rever,ou la parole aidant,
A vivre simplement,plus comme un exilé.
Grande soumission et parfum de colére
Comment refaire sa vie sous une autre banniere,
La couleur du pays effacer sous la guerre
Nation au coeur meurtrie rappelle ses Ames Fieres...
Bernard).

mercredi 10 juin 2009

tourner l'Apache...!


Que le grand Esprit me pardonne
Mon corps n'est plus le mien!
Je ne suis devenu qu'un simpl'homme
Ma derniere vie ne me dit plus rien.

Sans plume,sans peinture ni panache
Mon coeur saigne de ne plus reconnaitre
Ceux dont le sang ont brisaient nos attaches
Pour fuir vers cet uthopique bien etre.

Ou sont nos espaces peuplés de bisons?
Ou sont nos repas des terres nourricieres,
Pourquoi tant de barrieres pour cacher l'horizon
Savent ils encore que nous sommes enfants de la terre!

Plus de discours avec Dame nature
Aucune oreille pour l'entendre pleurer
Comme des rides sur ma peau elle se fissure
Sans une ame mature pour la vénérer.

Dernier guerrier de se nouveau temps!
Mon armée etaient interieure
Que le monde parrait grand
Quand on est seul avec son coeur.

INDIENS dans mon sang,je suis le dernier
A fermer les yeux sur ce monde oublié,
En hommage a nos vies que le ciel transporte,
Sans rancune et sans bruit je fermerai ...la porte!

Que votre grand Esprit me pardonne
Je n'aurai plus la force de revenir en homme
Sur vous et sur ma vie plus aucun mepris
Ma derniere volonté,qu'elle soit faite esprit


dimanche 7 juin 2009

bonne fete a toutes les Mamans



On attend pas obligatoirement cette date pour les feter,tout les jours nos bons souhaits les accompagnes,qu'on les aimes tout pret ou bien trop éloignée,on reste toujours liée;Ce lien maternel que l'on veut eternel nous applique au respect de leur donner chaque jour une belle pensée..bonne fete a vous,douces Mamans,qu'on ecris avec un grand "AIME"

vendredi 5 juin 2009

Memoires...

Besoin personnel ,de rendre hommage
A ceux qui par leur sang et leur courage
De leur patrie tant éloignée,
Ont donné mains fortes pour retrouver
Un visage a se pays defiguré...
Que leurs ames dans nos memoires subsistent
Que les larmes coulées entre elles s'unissent
Pour en faire devoir et ne pas oublier
Que le salut de se cauchemard a reigné
Par la force et le coeur de ces troupes aliées.

C'est tout simplement,un geste simple a la portée de chacun,offrir une pensée en hommage a ces hommes devenues etoiles pour qu'elles continuent a briller dans nos mémoires.La liberté ils l'ont apporté,a nous de prendre les notres pour les remercier...

jeudi 4 juin 2009

Le premier mot c'est cri"

Enceinte de douceur
Une seule note me berce
Perceptible mélodie du coeur
M'enveloppe d'une carresse.

Bain d'insouciance m'attache
A cet environnement douillet,
Sens de vie en éveil se cache,
Espérant le départ refoulé.

Sas de vie,petite parcelle,
Sentiments esquits,me lient a elle,
Aucun besoin,aucune envie
De séparation a cette douce vie.

Frissons de passages me plongent,
Dans l'émoi et la soumission
Effacé,bousculé mon pays de songes
Ou ne reigne que l'incompréhension.

Presser,oppresser,etrange impréssion,
Celle du bien etre si vite échanger
En souffrances et mal etre sans explications
Confortant l'instant d'une envie d'hurler!!!

Rales brulants,criants tout ses regrets
D'avoir quitter trop top
Son ventre et doux foyer.

C'est enfin appaisé que la douleur s'acheve
Pour enfin retrouver la melodie du reve...

Contact et parfum j'en perçois la lueur
Qu'importe le lieu j'entends battre son coeur.

Les yeux fermés, contre elle et bien blotti
C'est dans sa chaleur,que maintenant je souris.

Cordon de vie suprimer maintenant
C'est l'union de deux coeurs pour un seul battement..........

vendredi 29 mai 2009

un trait d'union...

Petite Icone que je guette
Pour une surprise attendue
Est pour moi une quete.
Impatience et plaisir a ta vue
Je clique,ce bien en suspens
Que j'apprecie et attends.

Un peu de vous m'adoucit
Un peu de tous me detend
Un petit signe cadeau suffit
Pour etayer un sentiment.
Echanges d'esprits et de pensées
Pour en retour;s'en impreigner.

Suis je seul a vous guetter
A vous languir sans compter...
Espérant,sur ma toile dans mes filets,
Que vos soupirs viendront s'accrocher.
Pecheur d'Ode douce,de lettre
Je suis persuader,ne plus l'etre.

Richesse de tout coin me transporte
Quelque soit la distance parcourue
Entre,le virtuel qui sépare nos portes.
Ressentir un frisson,du bout du monde,
Ou une larme retenue puis versée
Sur les marches de son quartier.

Attaché par ce lien qui alimente et nourrit
Ce besoin d'etre uni a diverses existences
Je ressens bien fort aujourd'hui
Un manque certain,qui meuble vos abscences...
Toujours enjoué de vous revoir passé,
Ma porte reste ouverte dans le plus grand respect.

"Quelque soit, le temps ou l'humeur du moment
Un petit mot juste pour unir nos instants"

lundi 25 mai 2009

Amandine...a table!!!!


pour vous raffraichir la memoire,depuis le temps que devant sa porte,Amandine est venue éclairer de sa belle présence,le quotidien du Papé et Tripoux...aucune nouvelle...
Beaucoup de questions demeurent en attentes!!!
Sous cette divine apparence,quel genre de petite fée pouvait bien se cacher?...
Du logie?...qui du matin au soir va briquer la bicoque,et poussera le Papé dehors pour ses prochaines "bougies"...?
Clochette,qui d'un air nonchalant,avec une bonne dinette fera la place nette...?
Que neni,c'etait bien mal pensé de croire que Tripoux et Papé,seraient dans ses mains mal tombés.Ce sourire ne pouvait rien cacher de mauvais et pour les remercier de l'avoir si gentiement convié,Amandine leur promis de tout son coeur,qu'avec elle la bonne humeur comme la table serait toujours de mise...
"Comme venue est sortie du fin fond du songe,Amandine de son aura, a éclairé depuis cette nuit,
se petit monde parfois obscur,de temps de solitude accumulée...que sa présence pour le Papé ne soit que délivrance et que de sa mauvaise humeur fleurisse que du bonheur...(petit clein d'oeil a suivre...)"

vendredi 22 mai 2009

Non je n'ai rien oublié...



Je vous parle d'un temps que meme les jeunes de vingt ans maintenant connaissent...

Qui n'a pas fredonné ou chanter a tue tete une chanson de Mr Charles!!

Qui ne s'est pas laisser emporter dans "emmenez moi",suivre des les yeux fermés le convois des roullottes avec "sa boheme".

Partager l'émotion d'un peuple meurtrie avec "Armenie"...tout s'en va ,mais son coeur bat encore pour ses racines.Comme un chene il traverse le temps,indétronable,hier encore il avait vingt ans,aujourd'hui quatre fois plus ...d'envie et nous frappe encore tout en haut de l'affiche de son talent.

Voila une modeste participation a ma façon,pour souhaiter a ce Grand monsieur de la chanson,un bon anniversaire.

jeudi 21 mai 2009

l'air et l'ascension...

Superbe rocher de Rochefort surplombant la ville de Florac en Lozere,


Sans occulter toutes explications qui ont un rapport avec le therme religieux,je voulais faire une petite analogie,en disant que des le premier cri poussé cette action commence...


Certains la place entre deux grades,deux échelons ou distinctions,une seule a mes yeux porte ce nom,celle qu'on essaye de mener a bien en accompagnant sa présence et les siens vers d'autres lendemains...Chercher comme dans l'escalade l'assurance de chaque appuis,la securité des prises pour se hisser,la patience et la réflxion sur la voie a ouvrir et a suivre.


En honorant,tout de meme une certaine façon de marcher,on reste artisant de sa propre"montée".


Sans avoir obligatoirement une hauteur a respecter,on reste conscient que le desir et le droit d'arriver a toucher le plus haut des sommets est bien souvent a l'ecart de notre bonne volonté.


Mais enfin,en attendant on peu sans restriction prendre du bon temps et du bon air,en vous souhaitant une bonne Ascension...

Kanui & Lula : écoute gratuite, téléchargement, video-clips, bio, concerts

Kanui & Lula : écoute gratuite, téléchargement, video-clips, bio, concerts
Un peu de détente ,je ne sais pas pour vous mais cette musique me donne le sourire, et je vous en prescrit un brin...si il vous plait bien sur...Avez vous trouver de quelle pub il s'agit?

dimanche 17 mai 2009

le Pont,coté des choses!



Acrylique,peinte en hommage au vieux pont de notre village,séparant de quelques 76 ans celui actuel...J'ai pris les tons sépia pour ne pas trop m'écarter de l'ame et de la période de cette photo.

Tout le monde connait l'utilité de cet ouvrage,mais se qui me fait m'attarder sur sa passerelle ,c'est surtout pour le coté relationnel de se mot...celui qui nous unit depuis sur la toile,qui nous permet le voyage sans limite d'ages,toutes destinations...tout grade confondus il nous permet le passage, sans cesse sur le pont comme un marin on navigue,tous sur le meme bateau ,comme des loups de mer en priant Poseidon qu'aucune "ame de fond" vienne couper les PONTS!!!!

Partie s'évader,fuir tout ces démons

courir,détaler changer d'horizon

ne pas se retourner,et passer le pont

Combien de jours et combien de fois

on se repentira,en se mordant les doigts

d'avoir lacher cet or,qu'on ne retrouvera

pour finir au bout du compte

Macher sa fierté,et avaler sa honte

retrouver ses trésor,et repasser le pont...

inspiration de passage dans laquelle je m'immisce...Esquisse!

jeudi 14 mai 2009

suite et fin...

Un petit paradis,un Eden...
Plus qu'un secret ...ce jardin,
Pour en trouver les frontiéres
Aucune clefs ni priéres
Vous n'aurez qu'a fermer les paupières.

Allongé somme en veille et petits soupirs
Impatience fébrile,d'une nuit a venir
Un chemin déssiné et guidé par les fées
Conduira vos désirs,dans ce monde pensé...

Trois petits mots et deux phrases esquissées
Pour vous promettre plus belle
La nuit a passer.

mercredi 13 mai 2009

Ode a Morphée

Ultimes retouches,de couleurs se tissent
Pour finir la journée,sur la toile,l'esquisse.
Non sans bravoure le bel astre décline
Pour faire siege a sa place
D'une robe Marine.

Brillance sidérale,ne restant de glace
Gratifie nos regards de mille eclats de strass.
C'est ainsi tout les soirs,que les paupiéres lasses
Les yeux se ferment sur d'autres désirs.

Somnolence supreme,abandonnée aux soupirs
Que plus rien n'attise,accepte de découvrir
Cette douce envie,de vous laissez partir
Dans ce monde inoui,ou il fait bon dormir...

mardi 12 mai 2009

marchand de sable

Il est tard petits songes,
Que le jour se ronge,
pour faire place a la nuit.

Il est temps petits reves
Que lumiére s'achève
Pour effacer l'ennui.

Que la lutte contre l'éveil
Cesse et chante le sommeil
de sa plus douce mélodie
Vous souhaitez a tous la plus belle des nuits.

Sur ces petits souhaits,que la magie agisse
Je ne faisait que passer,...Esquisse.

dimanche 10 mai 2009

Traces...habilité?

Peu importe l'humeur,le temps reste propice a la réflexion.
Je me plais comme beaucoup de mes semblables,a lire,voir,entendre,comprendre,essayer d'analyser meme d'élucider,pour en terminaison saisir,que sans exception l'impartialité de la vie,nous mene tous sur le meme sentier.
Quelque soit la valeur attribuée a chaque etre,le grade n'accentue pas la longueur du parcours,que l'attachement , les liens et le nom ne bonifient en rien l'existence,que l'amour le dévouement et le sang ne priviligient en aucun cas une plus grande assurance sur son destin...
Tout ça,bien sur l' humain le sait,le conçoit,mais si difficile a accepter quand les "cartes ne sortent pas dans le bon ordre!
On s'appuit toujours assez materiellement sur la "réussite d'une vie",non?.Sans trop savoir ce que ça veut dire vraiment.
Apparence,bien etre,normal me direz vous,conscient de noter que nous faisons que passer,autant l'agrementer d'un peu de confort,mais est ce que quand le crépuscule commence a colorer le ciel de toute une existence,on doit etre obligé de regarder derriere pour comparer la trace laisser?
Vivre comme sur une plage ou chaque pas dans le sable graduent votre temps sans se soucier,que les vagues prochaines,auront tout effacé.Une vie un meme chemin,un départ une fin,pas de fort ni de malin,exister ,un juste besoin.

mercredi 6 mai 2009

"La patte dAmandine 3"

Allez,mon Papé,il faut ouvrir maintenant!Derriere la porte coup de coeur ou coup de barre?
Fébrilement il ouvre ,et...MAGIQUE!!!dans un halo bleuté,une déesse de douceur se tenait la ,devant lui,offrant un sourire de mille etoiles,a coté biensur,Tripoux semblait avoir
déja adopté la belle...

-telle une mélodie,sa bouche laissait échapper ses quelques mots ...
-"Bonjour Papé,je suis AMANDINE,pour te servir,t'épauler,de donner tout le bonheur que tu souhaite,sans oublier"Tripoux" bien entendu!!!
Mais dit moi Papé je ne mérite pas ta lumiere,"esquissant un petit sourire.

Le Papé,avait déja quitté son enveloppe charnelle et flottait a dix milles,les bras tombés,ébahi,figé comme un esquimaux dans un congélateur,il réussit quand meme a décrocher....

-"hein?...c'est quoi?....le maire ou ça?,ah si ,mais vous etes deja lumierée..."
Pauvre Papé,quel coup il venait de recevoir,voir son souhait si souvent ésperé se realiser la devant lui,est ce vraiment réel tout ça?
Les présentations etant faites,il ne manquait plus qu' au Papé a montrer tout son savoir vivre a cette charmante et divine? Amandine,..........

mardi 5 mai 2009

"La patte d'Amandine,2


...Pensées ,petits songes,bien vite perturbés,par je ne sais quel bruit,qui ont sorti Le pauvre Papé de son nid si douillet...
-"Gribouille t'as entendu?s'est peut etre Tripoux,non?Dort t'as raison va...
Ah la la petit Papé commence a ressentir le poids des années,et en plus si il attend une réponse!Soit.Dans le doute ...il préfere se rassurer en l'appelant.
-"Tripoux,c'est toi ?viens la ,viens a Papé!"d'une petite voix,on sait jamais.
Mais la ,comme aucune réponse revenait de la cuisine,lieu de retraite pour Tripoux,le Papé prend un bout de courrage qu'il avait gardé la ,en cas ou,et muni d'une lampe,part en mission
vers ce lieu de mystere.Toujours en chuchottant...
-"tripoux ,viens ici ,c'est Papé qui te parle..."
Mais tout en avançant,aucune pésence,aucun bruit de gamelle,ni renifflement.La, Papé ,maitre des lieus n'en raméne pas large,avalant sa salive une derniere fois ,il pose la main sur la poignée
et............

lundi 4 mai 2009

premices,de l'histoire ..."La "patte" d'Amandine".



A l'heure ou Dame nature revet sa plus belle robe celeste,seul le scintillement de quelques étoiles semble aller a l'encontre de cette nature inerte.Tout est profondément endormi,seul un filet de fumée s'échappe en silence d'une soirée encore bien fraiche...

Non non ce n'est pas Tripoux,bien qu'un petit d'air de famille les rapproches,juste un "doudou", et oui,le Papé s'accroche encore a des petits bouts de passé qu'il veut garder bien proche...

Surtout ne l'ebruitait pas,il affirme que c'est pour ces petits enfants quand ils viendront...

Bien endormi,surement mais souvenez vous ,il se peut que entre deux songes,une petite pensée le traverse pour celle qui bientot ,va faire son entrée dans son petit jardin...a demain.

jeudi 30 avril 2009

des nuits noires de monde - Google Video

des nuits noires de monde - Google Video
en attendant le retour de mon papa,je vous montre la chanson que j'ai appris a l'école,elle est jolie et en plus ça lui fera plaisir. a bientot (petit'esquisse,et j'ai 7ans), maman vous remercie tous.(la 1ere a gauche)

mercredi 29 avril 2009

Bonjour a tous et toutes,aussitot fait va rester un "petit"moment sans Esquisse,son souhait et que la maison reste ouverte,et pour ne pas la laisser vide vous pouvez tout de meme passer.Merci a vous. F.......

mardi 28 avril 2009

Le temoin du Passé:le premier texte que j'ai envoyé sur le site de "Macao",qui m'a poussé a créer le mien...Je me devais de le rappatrier,pour l'illustrer ,et vous en faire part.

Alors que le premier chant du coq voisin retentit,sortant toute la campagne du coton,courbé comme un roseau sous le vent ,il est déja la.
Ses mains arrachant quelques herbes,il semble faire corps avec sa terre.
D'ailleurs,il lui ressemble un peu,sa couleur marron brulé de trop d'heures passées,dehors au
caprice du temps.
Ses rides qui lui strient le visage,comme le champ qu'il a remué maintes et maintes fois en le creusant de profond sillons.
Sa terre c'est sa vie,et meme qu'il y est né dessus.C'est la terre de ses racines,ou il plante tout
les jours un plus les siennes.
fatigué et tordu de s'etre donné tant de mal pour la rendre fertile,mais si heureux de la voir se parer d'or,de ver et d'ocre rouge a la belle saison.
De temps en temps il regarde,cet arbre qui trone en maitre au beau milieu.Bien centenaire ce chene,il reste le témoin des années passées.
Combien a t'il vu de braves paysants retourner ses hectares de terre,lui,il est la en gardien,et leur donne un abri et de l'ombre comme pour les remercier de ne jamais l'avoir coupé...

Voila,une petite parenthese,c'est auprés de ce chene que je vais poser,ma palette et mes crayons,la présence de l'autre monde avec ses petites marches plus ou moins grandes a passé me fait signe...gros bisous a tous.Esquisse 09.

dimanche 26 avril 2009

une compagne pour Papé????


Macao,a trouvé ces jours ci que le Papé,sans le chanter sur les toits,avait l'ame tristounette et que de partager son petit patrimoine avec quelqu'un ,autre que tripoux,ne le dérangerai pas.
Alors,je vous propose un petit évantail,et peut etre que vous pourriez l'aider a trouver son ame soeur.
(si vous avez des suggestions...)

vendredi 24 avril 2009

liens de coeur...

On a tous des moments plus ou moins gaies, gravés en soi ,qui vous suivent toute une vie comme vos taches de naissance.
Je me souviens de ce matin la,quand, comme d'habitude je m'appretais a déjeuner,j'ai vu arrivé a pas feutrés ce petit etre dans la cuisine.
Petit bout de fillette aussi frèle qu'un roseau,aussi brune qu'un grain de café,le regard rougis par un trop long voyage.
Ses yeux parcourraient toute la piece,des yeux immenses remplis de mille questions et surtout d'incompréhension,qui me demander se qu'elle faisait la.
-"T'es un papa toi?"me dit elle en me serrant,comme on serre dans la crainte .
-"non,moi eh bien...je suis...je vais etre ton grand frére".
Je pense que je n'ai pas du trop l'aider en lui disant ça,mais elle etait contre moi et c'etait bien.
Balottée entre de vies deux terres completement opposées dans leurs coutumes,et leur façon de pensér.
Dans cette grandeur d'age que l'on donne aux etres soit disant matures et instruits,est ce que l'intelligence est une denrée de luxe qui ne leur sert que pour s'elever dans leur hyerarchie?
Ne pas se rendre compte qu'a huit ans on a le droit de pariciper aux decisions ,de se montrer de s'affirmer,et que son coeur peut battre pour les memes raisons que les grands!!!

Enfin,voila quel raccourci,me direz vous,on peut prendre quand votre chemin espéré devient le leur contraint et forçé!!!
De sa Casamance,ce petit bout d'ethnie a atterri dans ma cuisine,comment faire le liens pour que tout s'appaise sous ses petites tresses.

Aprés s'etre enrichie de mille quetions réponses,elle m'a demandé si elle pouvait se reposer.
-"Viens avec moi,je vais te monter,ta chambre ."
Je l'ai porté ,comme une peluche,toute legere,et avant d'etre a l'etage ,elle s'était endormie,la tete blottie,contre la mienne!!!

Sa chambre,son lit ,ses poupées, tout l'attendait.Je l'ai posé,recouverte,un peu ,et puis d'un petit bisou sur le front fait la promesse que tout irai bien,maintenant. rien que pour tout ce que tu vas nous amener,nous donner ,cette petite richesse ,tu vas etre en plus d'une petite soeur, notre princesse.

YouTube - Welcome to Africa

YouTube - Welcome to Africa

jeudi 23 avril 2009

" Contener"GUYANANOU ...



Ah bonjouwe!...Nanou?

-"Oui,oui c'est mon contener,je suppose..."

-"Ah,la ma ché'we dame,c'est peu diwe.AAAALOO'wS!!!on a.....,voulez pas vous asseoiwe ?non?,bien je disais,dans le n°1 c'est ambiance "mew" avec un lot de 4 wochewes 2 ou 3 palmiews te le sable,il awive demain...

Ensuite,pouw le bateau,ils n'ont pas pu le pliéw,donc il est pwés a mettwe a l'eau ...vous avez une gwande piscine?

dans le twoisieme,c'es tout les animaux,plantes twopicales,etout etout,et dans celui ci devant,tout le couw'ier,de ce qui vous aime,témoignages en tout genwes,ceux qui savent qui compwenent que malgwés l'eloignement ils sont toujouw'e avec vous.

Je me pewmet de vous faiw'e la bise jolie madame.

lundi 20 avril 2009

Passage preservé!



Un petit signe de pas si loint,il chemine depuis longtemps a vos cotés

Il suffit de pas grand chose pour y acceder

la porte tout le monde en a la clef,il faut simplement prendre le temps d'oser.

Un petit écrin,ou se déssine un monde bien docile

Ou la quiétude est reine et la sagesse sans age

Pensez vous que cet eden, a trouver,soit difficile?

Essayez d'y croire ,vous en découvrirez le passage...

samedi 18 avril 2009

tout simple!comme...


les grondements sourds de l'orage,commençaient a s'atténuer,et la nature s'etait parée de cette odeur de terre qui vous rempli les narines.Trop agé maintenant pour braver tout ça!
Il a allumé une petite flambée,prit un livre,plus par contenance que pour s'y perdre,et la ,emporté par cette indescriptible douceur,il a fermé les yeux;pas pour dormir mais pour s'approcher de tout se qui l'entoure.
Ecouter le souffle de son chien,qui éclabousse la piéce de son immense bien etre,le crépitement de se feu,qui lui raconte a sa façon que tant qu'il serait la,il n'aurait pas froid...
Finalement,rien de transcendant,juste un petit moment de vie que tout le monde peut vivre,(a condition d'avoir un chien ,une cheminée...je sais ça fait beaucoup,mais...),et surtout pour constater que parmis tout ses masques,et sans frasques,on pouvait a toute heure,dans la simplicité trouver son bonheur.
Je voulais vous faire partager un moment d'intimité avec"le Papé et Tripoux" son chien.Bonne soirée a vous tous et toutes.

jeudi 16 avril 2009

Qui a craqué,a croqué?

EEEEETTT Voila!!! qui a craqué,qui qu'a croqué? on ne se pose meme pas la question!hein TRIPOUX
,tu pensais qu'en se remettant a sa place,on ne s'en apercevrait pas,?Quel cabot ce chien...
tripoux:"comment il a su colombo?c'est pas son flair,le seul truc qui sente c'est sa moustache! bon ,on pourrait pas eteindre?il m'en reste un peu encore ...je dirais qu'il a fondu.
Marie,se matin quand tu m'as dit que le papé etait toujours en choco ...la ,et bien tripoux t'as entendu,il vous présente une de ses réalisation...
on l'appelera"chocolation"

samedi 11 avril 2009

accros du Papé, a croquer !!


n'aurions nous pas certains points commun avec le chocolat?

Fondant,a croquer, blanc, noir,toujours tres bon a se laisser glisser un carreau sur les papilles...Un petit bout de plaisir gustatif, oublier soucis, tracas,et egarrez vous un moment dans ce petit coin de gourmandise.

Oui,un petit clein d'oeil au Papé et Tripoux qui merite bien une statue,ne serait ce qu'en chocolat!

C'est vrai que la vie n'a pas toujours le gout du chocolat,aussi douce et sucrée,mais pour apprecier et faire ressortir le meilleur on doit malheureusement avaler de temps en temps le moins bon!

Je vous souhaite a tous,de joyeuses "Paques",des moments a croquer avec les "petits bouts",et biensur du bonheur a vivre et a paratger...Esquisse.

jeudi 9 avril 2009

Y a PAQUES les cloches!!!


tripoux:

-"Alors Marguerite,a quelle heure on s'envole warf warf ?

Marguerite:

-"Meuh ,qu'est ce que tu dis,y a que les cloches qui

partent,Meuuuuh fait pas rire...

dimanche 5 avril 2009

Elle y est liée...


Mise en confiance pour se décharger de toute la noirçeur de son ame,délivrer jusqu'a la plus petite parcelle, la profondeur de ses sentiments.Sans limite ni séparation,se laisser investir et presque absorber par l'autre ...

Tout donner pour partager ensuite cette envie de construire en quelque sorte, cette sensation que plus jamais chez vous la solitude ne s'installera .

Belle relation,superbe liaison necessaire,qui allége le quotidien et soulage certains lendemains.

Savoir que, a tout instant du jour et de l'ennuis,vous pouvez vous accrochez a une voix une lettre,qui remonte bien souvent cet impréssion que le ciel est descendu trop bas.

Dans ces confessions ou naissent des soupirs et des espérances des sourires et des yeux rougis,de simples paroles ont le pouvoir d'amener la pluie dans votre desert,et de tatouer a fleur de peau des frissons inespérés.

Depuis peu que je survole,(en rase motte) ces livres ouverts,impregnés de vos passions, désirs,et partages, tous ces retours touchants et jamais méchants,se besoin de donner sans compter cette part de réve qui procure du réconfort,j'ai ressenti cette fibre ,qui unit tous ces échanges et qui me conduit a continuer ...l'amitié.

mercredi 1 avril 2009

"at home" crochu


juste une petite explication,sur le dessin précedent,c'etait biensur un poisson...,partir quinze jours aurait ete trop long,(il aurait pu dire sans vous mais chez le papé,c'est un peu dur a exterioriser),le bois a couper, l'herbe a arracher et j'en passe.Enfin voila,son petit chez lui,son petit jardin,son petit train train,et pour vous toujours son grand coeur.Bien venu chez le papé et tripoux,l'aventure continue...
-"Dis moi tripoux tu n'aurai pas vu ma pantoufle...?
-"tripoux" ??????????????????????????????????

mardi 31 mars 2009

POSE!!!



Désolé


FARNIENTE!!!!!!!!!!!

je reviendrai pour Paques,................

avec les CLOCHES!!!!!!!!!!!

lundi 30 mars 2009

"Saharien" de triste! juste"Désert" de bonheur...


Bac a sable immense,Carriere de chateaux éphémères,ici aucune place pour le materialisme.Tout se construit et se défait sous les désirs du temps...

Pourtant,des traces réussissent à marquer se désert maléable!Silhouettes intemporelles evoluant comme un voilage jeté au vent.Nomades,ames du désert,toi qui séme ta culture,tes légendes ancestrales sur chaque grain de sable,tu sais que la richesse n'est pas une quantité,mais une éducation et un savoir.

Pas de bastide,ni de coffre fort...pour toi une tasse de thé et un sourire deviennent du réconfort.

Sous ton "boubou" homme bleu bat ton coeur généreux,sous ton "cheche" tes yeux transmettent la profondeur de ton hospitalité.

Toi qui te guide dans les étoiles,liens direct avec tes ancestres,ceux qui ton façonné,si tu pouvais expliquer qu'au bout du compte tout cet or que l'on fait briller devant nos yeux,n'est pas la seule direction à prendre.

Que le niveau de vie ne se gradue pas avec des comptes garnis,mais tout simplement de trouver le plaisir comme toi,tous les matins de construire une nouvelle journée...

Serions nous tous appelés,peut etre ,a devenir des "touaregs" si jamais tout cet edifice instable que nous assemblons,sur chaque génération,redevenait que...Du Sable...?

lundi 9 mars 2009

un tour de ma neige...

magique,toujours feerique ce manteau blanc qui egalise tout ,qui ramene a une seule valeur,la beauté...La quiétude,ambiance cotonneuse,la meme que tout le monde a connu,les parties d'enfances défilent ,les eclats de rire dechirent se calme trop lourd,et tout a l'heure les petites mains encore toutes rouges de froids,se réchaufferont sur le bol de chocolat chaud.
Qui ne l'a pas revecu des centaines de fois. Le papé le sait bien,et malgré son age,les yeux fatigués remontent toujours les memes émotions.Personne ne peut arréter ,ni ralentir l'horloge du temps,donc par moment le seul pouvoir qu'on puisse exercer c'est de le revivre un instant avec des yeux d'enfants...