jeudi 14 mai 2009

suite et fin...

Un petit paradis,un Eden...
Plus qu'un secret ...ce jardin,
Pour en trouver les frontiéres
Aucune clefs ni priéres
Vous n'aurez qu'a fermer les paupières.

Allongé somme en veille et petits soupirs
Impatience fébrile,d'une nuit a venir
Un chemin déssiné et guidé par les fées
Conduira vos désirs,dans ce monde pensé...

Trois petits mots et deux phrases esquissées
Pour vous promettre plus belle
La nuit a passer.

8 commentaires:

Nancy a dit…

Très joli fin ! :-)
Merci Esquisse !
* * * Bon vendredi à toi * * *

NanouB973 a dit…

Bien joli poème que je découvre ce matin après quelques jours d'absence, et un joli dessin remplaçant ta photo.
Suis contente de revenir te voir et je te souhaite plein de belles choses aujourd"hui
Gros bisou de Nanou

Karine a dit…

Puissent les fees veiller longtemps sur ce beau jardin.
J'aime beaucoup tes vers Esquisse; mais j'appreciais deja ta prose ;o)
Bon apres-midi!
Bisou

esquisse a dit…

Nancy,maintenant je pense que les jours grandissant,on va pensé peut etre a quitter le "dodo",sans toute fois trop s'en eloigner,Bisous,et bon VIKEND!!
Nanou,désolé de t'accueillir avec des envies de dormir...Moi aussi,de pouvoir te relire me fait vraiment plaisir.Peut etre un peu de temps,pour que toutes tes emotions se posent et relancer ton retour.Rattacher de nouvelles voiles ,et puis repartir sur la toile.Je patiente et a tes premiers signes je viendrai jeter mes lignes.Gros bisous...
Karine,comme je te disais un soir;preserver ce petit coin d'etre
pour venir,bien souvent y renaitre.
Je pense venir encore partager tes recits,en Ode rose en prose ou en vers ...et contre tout!!!(je hahaha)gros bisous.

Renaud a dit…

Qui n'aspirerai pas à se laisser aller à cette danse des mots... qui éveille, apaise... endort.
Merci Esquisse =)

esquisse a dit…

merci Renaud,je vais suivre ton conseil,et m'accompagé au lit...Je te souhaite la pareille dans ce monde sommeil.A bientot,tipo't

karine a dit…

je m'endort déjà :-)

France a dit…

Oui je ferme donc mes paupieres et là je vois ces fées qui me surveille ainsi que mon beau jardin secret. Mais pour la clef reste à voir, car on vient de me la piquer.
merci, pour tes venues chez moi.
merci pour cette simplicité, que tu as et que je cherche