dimanche 1 novembre 2009

toussaint...

Des hombres effleurent,dans ce champ de mémoires
Les silhouettes figées de battisses bien froides.
Silences,ambiants,l'heure est a l'espoir
D'échanges retrouvés que le souvenir regarde.

Un pas dans ce jardin qu'arrose la douleur
On perce son chagrin en délivrant ses pleurs
Messages lancés a en couvrir les pierres
Qui resteront témoins de nos douces prieres.

Je comprends qu'une date amène la tradition
Mais on attend pas ce jour pour fleurir l'émotion,
Fleurs uniques et meme en bouquets,on conduit toujours nos tendres pensées
A ramener vers nous ,ces parfums disperçés,qui embaument notre passé.

Le temps s'écoule,s'envole et libère
Un peut plus tous les ans cet espace amer
Qui nous touche et nous couvre de ces lourdes abscences
Et qui prennent peu a peu place dans nos propres silences.

On est tous plus ou moins lié a ce monde
Ou nos coeurs battent encore pour honorer ses ames
Ces appels murmurés qui le soir percent l'onde
Et animent ces vies que nos désirs réclament.

Voila comme tous en passant la grille entrouverte,
On a du mal a parler ,la gorge nouée...
mais on garde en nous la mémoire bien ouverte
De cette passion affective qu'on aimerai tant renouer.

Comment ne pas évoquer ,ce geste sans tristesse
Quand le manque absorbe se trop plein de tendresse
Je partage avec vous cet immense besoin
De perpetuer leurs images,...simplement...en leur compagnie,en mettant de coté,un peu...son chagrin.

Désolé pour la couleur de ce post,je voulais couché sur ce papier,tous ce qui pesent quand on veut trop garder...

Bises a vous
Esquisse

13 commentaires:

♥Nancy♥ a dit…

*** Bonsoir Esquisse ! ***

Ne sois pas désolé concernant la couleur de ton post, bien au contraire. Tu nous parles des absents et ça réchauffe le coeur de penser à eux ... et comme tu dis on devrait penser à eux ainsi toute l'année et pas seulement à la Toussaint.

Tu écris tellement bien, tu exprimes ce que nous pensons alors je te remercie Esquisse.

*** BONNE SOIRÉE et merci de penser à ceux qui souffrent de l'absence *** BISOUS ***

Karine a dit…

Ton texte est très beau et très juste; ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps... ce pèlerinage... Distance oblige! Une pensée tendre et un sourire à ces étoiles qu'on n'oublie pas!
gros bisous

MARIE a dit…

Une couleur d'automne que tu peins avec tendresse ...
L'absence est un silence où l'essence devient un sens à la vie ...
Douce fin de journée ...

Baci caro amici ... ;o)

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

ne t'excuse de rien cher ami, je omprend si bien ce besoin que tu as de sortir ces sentiments enfouis, de penser ainsi à nos chers disparus qui nous manquent tellement ...

ta profondeur de sentiment me touchera toujours tu le sais

je rentre, je reviens, l'heure est aux séparations, on recommecera les traditions en 2010, il y en a de belles !!!
je te fais un gros bisou

esquisse a dit…

merci beaucoup Nancy,je sais bien que personne n'oubli,on les portes a longueur de temps...je t'embrasse.
C'est bien vrai Karine...dit!ça descend tout le temps!!!le retour je comprends...,un gros bisous a toi aussi,et pour les étoiles on s'engage tous a les faire briller...

Oh marie,quel plaisir de te te retrouver,mais ça fait une éternité,tu es devenue petite fée,ou etait tu?merci d'etre passée,a bientot chez toi!bises.

Merci Nanou,je pense que ce ne va pas etre tout simple ...je passe au plus vite.
Gros bisous

Je suis le temps qui passe. a dit…

J’aime beaucoup ce que tu écris, et la façon dont tu écris. Tes textes font ressortir des vérités. Ils parlent de la vie, la mort en fait partie. J’ai toujours détesté la Toussaint. Je n’ai jamais mis les pieds dans un cimetière ce jour là. Je suis une anti-conventionnelle. Je vais me recueillir sur une tombe lorsque le cimetière est quasiment désert, parce que c’est là que se trouve ce qu’il reste de matériel des êtres aimés. Mon grand-père me disait :
- tu n’oublieras pas d’entretenir ma dernière demeure lorsque je ne serai plus de ce monde. C’était important pour lui. Je leur parle aussi. Peu importe l’endroit où je me trouve, je sais qu’ils m’entendent.

La Toussaint me fait penser à une foire, il ne manque plus que le marchand de glace à la sortie, c’est un jour de rencontres où les gens qui se connaissent parlent de la pluie et du beau temps, regardent avec curiosité les tombes des autres… Font leurs commentaires du style :
- Viens voir, il n’avait que quatre ans.
Décidément je n’aime pas la Toussaint.

Je t’embrasse bien fort Esquisse.

noèse cogite a dit…

Ce que l'on partage nous li à l'humanité des autres,
Je n'ai pas passer depuis longtemps ce grillage dont tu parles.

Mes morts sont toujours vivants:)

esquisse a dit…

je comprends bien Noese,et j'aime cette phrase que tu as ecrite...les plus beaux moments sont toujours présents,maintenant pour les derniers je les couvres sous ses quelques fleurs...et beaucoup de pensées.
Bises...

.:: Karine ::. a dit…

tes textes sont toujours très beaux esquisse avec une telle émotion et beaucoup de sensibilité ^^^^

je n'aime pas cette période ni tout ce qui va avec !

je t'embrasse fort

Je suis le temps qui passe. a dit…

Le week-end arrive et je ne veux pas le laisser passer (d'autant que do est sol ce soir) sans te souhaiter de bons moments auprès des tiens, c'est tellement important !

Merci pour l'intérêt que tu portes à mon petit jardin, ce n'est pas tout le monde qui possède cette volonté et ce pouvoir de remonter le temps. ;-)

Je t'embrasse. Do.

Zélie a dit…

C'est vrai que cette Toussaint est une drôle de période... Et si c'était au printemps que la date avait été choisi... Tu imagines, les fleurs déjà pas les mêmes qui dureraient plus longtemps parce que dans quelques jours, après les premières gelées plus rien ne restera et le paysage sera des plus tristes...
Et puis avec le soleil serions nous moins triste...
De nombreux déménagements moi aussi me tiennent éloignés des miens qui ne sont plus....
Mais j'ai leur mémoire en moi et je remarque que cela me suffit et puis ces dates fixes.... Tous penser à la même chose au même moment....
Merci de nous réconforter avec tes mots, parce qu'il commence à faire froid et qu'on en as vraiment besoin....
Bonne nuit, je n'arrivais pas à dormir !
Bisous !!!

esquisse a dit…

c'est toujours un plaisir,de te recevoir Zelie,et tu as bien fait de passer,dommage,qu'on ne puisse pas partager un verre chaud,biensur!!!je te fais de gros bisous,et a tres bientot,la chaleur on la trouvera dans nos mots...

Lalwende a dit…

Toussaint qui vient de "All Hallow Even" (le soir de tous les saints) qui a donné Halloween (en référence à ton billet précédent) est en fait pour vite résumer la résurgence d'une très vieille fête celtique qui symbolise le début de leur nouvelle année(mais que l'on retrouve un peu partout dans le monde à cette période) où les croyances considèrent entre autre que les portes sur l'autre monde s'ouvrent et que les morts viennent alors nous rendre visite. Il faut pour cela savoir les accueillir et leur montrer le chemin: lanterne dans les navets (puis citrouilles)...pour éclairer la nuit noire qui devient de plus en plus longue par rapport au jour et se rapproche du solstice d'hiver ...et les honorer :nourriture avec des gâteaux, des bonbons déposés sur la table...etc. Voilà le pourquoi du comment brièvement et pour la petite anecdote du moment ;)

Sinon j'ai trouvé ton poème vraiment profond , touchant et on sent qu'il vient de l'intérieur et du cœur là où les mots ne peuvent tricher.

Bisous