jeudi 4 juin 2009

Le premier mot c'est cri"

Enceinte de douceur
Une seule note me berce
Perceptible mélodie du coeur
M'enveloppe d'une carresse.

Bain d'insouciance m'attache
A cet environnement douillet,
Sens de vie en éveil se cache,
Espérant le départ refoulé.

Sas de vie,petite parcelle,
Sentiments esquits,me lient a elle,
Aucun besoin,aucune envie
De séparation a cette douce vie.

Frissons de passages me plongent,
Dans l'émoi et la soumission
Effacé,bousculé mon pays de songes
Ou ne reigne que l'incompréhension.

Presser,oppresser,etrange impréssion,
Celle du bien etre si vite échanger
En souffrances et mal etre sans explications
Confortant l'instant d'une envie d'hurler!!!

Rales brulants,criants tout ses regrets
D'avoir quitter trop top
Son ventre et doux foyer.

C'est enfin appaisé que la douleur s'acheve
Pour enfin retrouver la melodie du reve...

Contact et parfum j'en perçois la lueur
Qu'importe le lieu j'entends battre son coeur.

Les yeux fermés, contre elle et bien blotti
C'est dans sa chaleur,que maintenant je souris.

Cordon de vie suprimer maintenant
C'est l'union de deux coeurs pour un seul battement..........

15 commentaires:

Nancy a dit…

Que c'est beau ! Comment fais-tu Esquisse pour écrire de si belles choses ?
Juste avant la fête des Mamans ton poème tombe à pic !
BRAVO ESQUISSE ! tu as beaucoup de talent , merci de nous en faire profiter !
***BISOUS BISOUS BISOUS***

NanouB973 a dit…

Accoucher, donner la vie...quel bel hommage tu lui rend...
je sais...je sais ! je me tais devant l'absence...
Mais je t'envoie ma présence !
tendresse , tristesse !

Nancy a dit…

oups !!!! excuse-moi, j'ai oublié de te donner l'adresse de mon blog qui a changé dernièrement :
http://baobab2009.blogspot.com/

Lena26 a dit…

Comme on est bien dans le ventre de sa maman. Si bébé savait comme c'est moche dehors, jamais il ne sortirait...

La casseuse d'ambiance, désolée... :'(

Karine a dit…

Quel magnifique recit! Un merveilleux moment tout de meme, malgre la douleur qu'on oublie tres vite :o)
Merci pour ce superbe poeme, Esquisse! Encore cette grande sensibilite qui transparait.
bisous

esquisse a dit…

La memoire Nancy!!!(sourires)...
Je reviendrai Dimanche bisous et merci Nancy.
Nanou,malgrés l'absence les souvenirs perpétuent ces présences,et certaines présences allegent ces absences...Merci a toi Bisous.
Ne le soit pas Lena,il parrait qu il y en a qui s'en rende compte bien plus tard,mais pour revenir.....Bises
Karine ,petite maman,j'ai été présent pour les deux miens(juste présent,)devant cet evenement un sentiment d'etre tout petit,et de ne pouvoir donner que sa présence.
Merci Karine,gros bisous a toi et tes petits" bouts de choux".

Karine a dit…

Esquisse, pourquoi dire: "juste present"? Je trouve deja ca enorme; ca apporte beaucoup a la maman, tu sais :)
bisous et douce nuit :o)

noèse cogite a dit…

Superbe poème sur le mal d'être..L'effort de vivre..toujours nous donne un sens nouveau,
Pensées pour toi qui a le 'bleues' de l'âme:)

esquisse a dit…

C'est vrai Karine,etre la comme pere et repere pour la maman,apporte un soutien et des yeux pour poser et reposer son regard si profond a ce moment la!
Je t'en remercie,Karine .gros bisous.

Une quete intemporelle...
Merci Noese,je les prends pour compagnes et te dit a bientot.
Bises.

esquisse a dit…

France,désolé je ne metrise pas tout les evenements ,j'ai laissé tombé des blogs,parceque l'accés m'etait refusé,je ne passe pas reguliere,chez "Lena 26"parcequ'une fois sur qutre la porte reste fermée,chez l'oiseau avec regret je 'nouvre plus les ailes,et chez Nanou j'arrive toujours en retard,quand j'ai la chance d'y arriver....Pour ton blog je persevere,je pensais que tu me connaissais un petit peu mieux avant d'etre aussi categorique;J'ai toujours des pensées pour toi et Flo,mais voila,ce n'est pas parcequ'on eteind la lumiere qu'il fait nuit!
Des que je trouve un remede tu le verra,du mons si tu le souhaite...

MACAO a dit…

J'ai pourtant dit à France que tu étais un "mec" bien mais quand la colère vous domine pour qui que ce soit vous n'êtes plus rien!
Je sais, par habitudes de la toile qui faut être mesuré dans ses propos et ne pas tout prendre au mot mais chercher plus profondément chez l'humain ce qui est bon et oubliez le reste!Rien que par tes écrits je sais qui tu es Esquisse mais j'adore encore plus tes peintures et tes dessins je t'embrasse comme je t'aime très fort!

Bérénice a dit…

Je n'ai pas tout suivi mais j'arrive au galop pour confirmer les dires de Macao... Esquisse est un être délicieux !

Lalwende a dit…

Bel hommage , douce poésie que tu lui fais là à celle qui a donné la vie.
Cela donne des idées pour les jours à venir même si selon moi y'a pas besoin de date sur le calendrier ;)

Bonne nuit!

esquisse a dit…

Lalwende,c'est bien vrai pas besoin de date sur un calendrier,elle est tout les jours dans mes pensées...
Merci de ton passage ,et a toi aussi bonne nuit.

Lena26 a dit…

Ma porte est toujours ouverte pourtant, snif. Blog public j'ai coché...