dimanche 19 décembre 2010

décomptes de Noel...HO HO HO!!!!

On laisse tous dans une flamme de bougie
Des histoires lointaines qui dansent...
Ces petits pas douillets,vers la nostalgie
De moments qui ont sucré notre enfance.
En eclats de rire,les joues toutes rougies,
On se plait a revivre ses doux instants
Quand nos yeux brillants de cette magie,
On berçait nos reves bien tendrement.
Je revois ces couleurs,le sourire des grands
Cette douce chaleur et tous ces sentiments
Qui ont su garder jusqu'à maintenant
Ces souvenirs passés,comme de vrais présents.
Tous les ans,aux pieds du sapin se renouvelent
Ces souhaits,que dans cette bougie qui chancelle
Nous ramene la belle étincelle,de l'esprit de Noél

un petit passage sur la toile,pour vous souhaitez a toutes et a tous,de belles et chaleureuses fetes...

Bises,Esquisse

mardi 1 juin 2010

merci a vous...

On a quelques fois l'impression de maitriser le temps

Parcequ'on porte une montre a son poignet

Mais on se rend compte tres vite que de ces instants

Il ne reste que la mémoire pour en témoigner!

Je pose la,mon dernier billet

Sans ne jamais avoir l'intention de vous oublier.

Le temps et bien d'autres elements,

Me l'on suggerer autrement...

Chemin il est vrai un tant soit peu écourté,

Mais je me souviens de tous mes pas!

Ceux que j'ai laissé en toute sincérité

Me conduire a la table de différents repas...

J'ai partagé avec vous quelques regards,

Des sourires et esquisses sans fards

Des mots sans magie pour retenir les heures;

Et apporter certaines nuits ,une touche de couleur...

Aujourd'hui je vous salut amis de la toile,

Vous souhaite bon vent,dans vos belles voiles,

Je ne serai jamais bien loin comme disent les mots

Et je garde c'est sur ,tout ces moments bien au chaud...

Comme je le dis avec humour, il ne manque toujours que les abscents,

mais dans mes cahiers,vous serez et resterez bien present...

je vous fais de grosses bises

Merci a vous,...je glisse....

Esquisse..

mercredi 12 mai 2010

Devinette

Et oui,la basse court s'est mise sur son 31,
Mais pour quel évènement???

Un petit peu de légèreté et d'humour,le sérieux et la morosité sont trop souvent au premier rang...

A bientot,avec le "SOURIRE"

Esquisse

samedi 8 mai 2010

desert,d'espérances...


Petit peuple ,petite couleur a sa maniere
Nul n'est en ce monde,considéré comme poussiere....

Aussi loin que porte mes yeux,j'aurai la force pour le faire
Tenir ta main,en regardant que le passé reste bien derriere..
J'ai en moi,ton etre ,ta vie et le parcours que tu as pu faire
Rien n'éffacera,les traces,meme sur le sable et ses miseres
Le vent a toujours emporter,les brindilles et la colere;
Mais jamais arraché ,dans ma tete ,ton ame si fiere..
Mere noire,la couleur des espoirs ,ne passe plus par les prieres,
Et nos simples regards sont bien au dessus des murs de pierres...
Mon devoir est de te conduire ,ou la source devient rivière,
Ou les gouttes de sueurs autant que les pleurs,se liberent...
Petit homme,le poids de tes pas,t'amera,ou tu l'espere
En ne lachant jamais, le souffle qui te ramenera vers celui d'une mère...

Pensées...

Esquisse

mardi 27 avril 2010

Pensées...


Pour elle une seule musique

Comme un seul sillon,

Une mélodie unique

Qui est née sur son violon....

Pour elle il n'y aura qu'un auteur

Sans autres ambitions

Que lui donner son coeur

Et l'ame de son violon...

Esquisse...


jeudi 22 avril 2010

Derriere....un autre air!

Reflexion faite...on ne voyage jamais autant que quand l'espace est restreint!!
A trop fixer ce petit quart de ciel,on en oubli la couleur,et on ne respire plus pareil quand ce manque devient douleur!!!
Bien étrange chute ou les regrets vous conduisent....,quand on a dans sa tete, que la liberté est une friandise...
Elle doit etre consommé,avec respect et non a sa guise.
Sanctuaire de nom,qui aurait pu croire que d'un lieu de prieres et de paroles divines on n'enferme et on brise ses envies d'etre pour un jour ...Roi!!!
Loi de miseres et d'effroi on y sculpte les coeurs a en fendre les pierres...Les "Marles" y sont dieux,et les regles sont de fer...
Aucun horizon n'a la possibilité de se dessiner,sans une autorisation,et le meilleur des regards reste toujours trop bas.
Bienvenu chers petits,nous sommes une belle famille,unie par la force et l'esprit,le notre biensur!!!
.Vos fautes seront effacées,vous n'aurez meme plus a y penser...Grandissez,le ciel est bien haut,mais ici bas c'est notre pouvoir qui guidera vos pas.
Nourrissez vous de cette seconde chance,dans ce monastere nous sommes tous freres et a zero votre liberté jouira de cette tolerance...
Erreurs... mauvais parcours pas toujours cadrés,on juge l'acte ,jamais ce qui l'engendre,et bien souvent on ne retient que le devoir de punir au lieu de prevenir,ensuite le bucher , les grands allument le foyer ,ou la vie se consume et n'amene que des cendres...
Petite lucarne de lumiere,jamais le ciel n'aura été si important....
Petite source de liberté,jamais le reve n'aura été si grand....
Attraper derriere ces barrieres cet espace gris bleu,et retrouver tres vite l'espoir d'une nouvelle lumiere dans ces yeux...

Marles:roi qui ne portent ni courronne ni sceptre,mais regnent en maitre par l'ancienneté,et grandeurs de delits...

dimanche 18 avril 2010

Saint Parfait!!!!!!


Chers amis ,chers amies,dans ses plus beaux effets
C'est aujourd'hui,pour moi un jour de fete,
Avant que la modestie ne fasse enfler ma tete,
J'aimerai avec vous ,feter la Saint parfait!!!

Mon cher esquisse,ma laisser carte blanche
Et de ce fait,je vais pouvoir sans limite,
Accompagné de mes ,chers acolytes
M'en payer une bonne tranche...(signé le Papé)

-"Dis donc Papé,il me semble que le beret te manque un peut,non?
Et cette boule qui te sert de tete n'aurait elle pas la tendance a gonfler???
je plaisante biensur,juste une petite page d'humour ,en distraction,
qui nous aidera a passer,et a diluer ce serieux bien trop souvent emmitoufler!!!"(sourires)

grosses bises avous toutes et tous,

Esquisse

vendredi 2 avril 2010

mémoires cadeaux.....

Il me vient parfois aux yeux cette douce rayonnance
D'un soleil chaud et bon,com'une vrai famille...
Des senteurs ,des chants,ses rires qui brodaient mon enfance
Et qui aujourd'hui... dans mon ame brille.

On parlait de voyages et de ces nouvelles plages,
Surement d'une autre vie sous un autre ciel,
On disait que nos freres ,nos soeurs c'étaient le partage
Mais on oubliait les anges qui y perdraient leurs ailes...

Ensuite,ces pas, petits qui avancent a taton,
D'autres yeux,d'autres regards,pesent et apportent
De nouvelles notes et sur la melodie changent le ton!
Mais en soi ,la memoire bien vivante appaise et réconforte....

Avancer,rebattir et quitter son navire!
Grandir,sans ombres et déchirer les voiles,
Celles qui volent et estompent les précieux sourires
Des anges tombés cherchant leurs nouvelles étoiles.

Aucune pluie,de ces gouttes ne pourra laver
Les traces de ce voyage dont personne ne rever!!
On gardera bien couché au fond de ces bagages,
Ces effluves de bonheurs qui ont grandi avec l'age...

Il me vient souvent dans les yeux,
Ce regard...,celui de cette petite fille
Cette brillance a la limite des pleurs,
Qu'on voudrai bien serrer,com' sa petite soeur.
Une lueur,presente d'un soleil qui brille,
Qui amene aujourd'hui,un peu de bleu dans mes cieux...;

Esquisse

samedi 20 mars 2010

Printemps,

Fin de somme;engourdit...sourd,sous les cieux,
Reveil,tardif endormi a ouvert les yeux...
Hiver,de gris en blanc,souvent si morose,
Effacé vers de gris,et s'ouvrir en rose.

Ballade de l'an vert a l'endroit ou reve,
La douceur,couleur d'or,reveille la treve.
Blancheur coton fondue,sous vert reine pastel
Saison pousse,fleurie gout de miel...

Courses en chants dans ces champs emmeraudes
La vie dans ces royaumes,chasses l'ennuit qui rode.
Parfums,couleurs de collections d'humeurs deshabillent,
Paresse givrée,en chaleur de nos corps fretillent,

Tendresse tactile d'un besoin se ranime
Masques blaffards,en sourires magnanimes
Sensations virginales,d'une douce renaissance,
Conduit le plaisir aiguisé ver toutes ses essences

Ce coeur en sevrage,espere et ose recupere ses sens
Abondance de mere nature,en pure jouissance..
accroché a ses fenetres ,le bien etre ,il est temps!!
D'accueillir,dans tous son etre,notre joli PRINTEMPS!!!

ESQUISSE...

dimanche 14 mars 2010

un petit hommage







Une etoile en plus dans le ciel des poetes,

Et pour nous ,dans nos coeurs,ses refrains,

Des chansons,dans cette gare s'arretent,

Pour en descendre du dernier train...


Heureux le troubadour,qui retrouvait asile

On lui souhaite le repos du berger dans sa creche

Ultime souhait de partager dans son "Ile"

Avec ses tendres aimés,sur sa terre d'Ardeche...

Esquisse



jeudi 11 mars 2010

Etre ANGE???


Mille idées dans sa tete,pele-mele...
Trop loin,trop haut trop de ciel,
Trop d'ecart,pour son sentiment... fut il
Le contraire d'un geste superficiel!!!
Pour un battement d'ailes
Il se rendit chez elle
Sous ces cieux
Il en siblait celle
Qui dans ces yeux
Lui semblait si belle
Sensible,indicible est elle?
Tout pour elle,rien sans elle
Une vie pourrait il,
Lui donner ses ailes
Sans voler sous ses cils
Son regard etincelle?
Mais son coeur ,il sait..., bien etrange
Qu'il serait bien trop lourd... pour elle,
En partageant celui d'un ange,
Elle pourrait lui bruler les ailes......
A bientot ,Esquisse
Clin d'oeil a un ami,un Ange?qui sait...je pense qu'il passera.

lundi 8 mars 2010

belle journée,Mesdames...


Meres,soeurs,
Femmes fieres,
Seules ou de coeurs
Un bouquet offert,
Pour votre presence,
Le respect et la maniere,
D'une reconnaissance,
Ne pas oublier,qu'hier
Tout ce que tant d'hommes
Ont esperé dans leurs prieres
Germé deja en votre petit dome...
Celles qui sont arrivées,
Celles qui ont tout laché,
Celles qui avaient tout prevu
Celles qui ce sont perdues,
Pour tout ces combats menés,ces injustices criées
Pour toutes ces esperances,et ces reves liés,
Merci a vous pour cette pugnacité,
Pour Ces larmes qui ont pu accrocher des ailes,
A une certaine liberté...
Pour que nous puissions garder en nous le desir de faire briller cette flamme,
On devra,en vous ,portez le respect qu'il revient a toutes femmes...
Belle journée,a perpetuer...
Esquisse

vendredi 5 mars 2010

Se Donner la Force

Ode a pierrot,un beau soir de lune
Ou mysteres et désirs de ces blanches nuitées
Ont berçé les doux reves de retrouver fortune
Sous la voute celeste et sa liberté...

Marcher dans le noir,sans repere et sans laisse
En essayant d'oublier,qu'il y avait un temps
Ou la vie,couvait sous une simple adresse
La chaleur d'un foyer qu'on appréciait tant!!

Faux pas ,maladresses jugements sur le tas
On detruit et on blesse,le petit soldat
Celui qui tombe par faiblesse au milieu des gravats
Sans nom et sans musette comme un vieux malfrat...

Descente rapide,aussi lourde qu'une pierre
Qui deshabille et maquille n'importe quel visage
De traits de solitudes et des rides en ornieres,
Absorbant les revoltes et les elans de rage!

Le temps passe et la misere s'installe
La chaleur n'existe plus meme dans les regards
Scotché dans son carton,la honte vous emballe
Et les larmes ameres s'ecoulent et puis s'égarent...

Une pensée,quelques mots,posés dans un square,
Pour ne pas qu'ils effacent,par lassitude un soir
Sur un banc,un carton ou un bout de trottoir,
Ce petit reste de dignité qui cultive l'espoir!

Esquisse,

mardi 23 février 2010

trou dans ces memoires

J'aurai tant aimé pouvoir
Sentir cette présence...
Partager ses histoires
Qui forment votre enfance.

J'aurai tant aimé ,aussi
Ressentir,ces regards couvés
De ces etres tendresses
Et leurs paroles sucrées!

J'aurai tant aimé
Leurs mains dans la mienne
Marcher dans leurs peines
Ou le sourire aux coeur
Effacer au corps,toutes leurs douleurs!

Arriver trop tard,ou parti trop tot,
Je berce ce manque ,sur quelques photos;
Souvenirs muets qui percent l'abscence
De ces lourds regrets et de leurs silences...

Sans vous connaitre,je vous ai touché
par le reve et le besoin ,de ne rien oublié
J'ai tissé,ce lien et sur ce chemin,
Je suivrai les pas ,jusqu'au lendemain,
Ou certain de vous avoir trouvé,
Je pourrais enfin.... arreter d'esperer!!!

Esquisse,

vendredi 12 février 2010

Derriere ses paupieres...


Quand le silence devenu trop lourd nous enveloppe
Chez elle,c'est bien d'autres perceptions qui galoppent
Quand l'obscurité d'une douce nuit nous efface
Chez elle c'est en sourires qu'elle y fait sa place.
Quand le soir de fatigue nos yeux perdent leurs lueurs
Chez elle c'est d'autres lumieres qui affichent leurs couleurs
Quand sous les couvertures ,les mots parlent de bonheur
Chez elle se bonheur deviens cette lecture qu'elle effleure...
Histoire vivante de cette famille...belle dame!
Mémoire vibrante sous ces cieux ...brille son ame!
En elle est née et cultivée la force de l'ombre,
Sous ces paupieres,sa richesse illumine la pénombre.
Tout un peuple en couleur,la porte et la vénère,
Et sous son regard fermé,elle y reigne en mére...
-"je n'ai pas la vue que vous avez
Mais je ressens vos images...
En moi vos vies seront gravées,
Je n'ai qu'un seul besoin... le partage!
Je ne connais aucune couleur
Et les formes ne sont que touché!
Mais j'entends battre vos coeurs
Et rien ne peut m'etre caché!
La verité n'est pas colorée,pas plus que la sincerité...
Je peux garder les paupieres fermées
En sachant distinguer tout ce qui peut etre aimé.....
Esquisse

vendredi 5 février 2010

lettre a Georges...

Assis sur ce banc,face a la mer étalée
Quelques effluves de tabac semées au vent de Séte
M'embaument de ses parfums,aux gouts sucrés salés,
Ou tes paroles croquantes sous les dents s"émiettent...
Complaintes et chansonnettes,ici prennent leurs aises,
En bol d'air regonflant, cette ame des poétes,
Défenseur méritant,en ses lignes s'apprete
A garder en son chant , ces odes a la Française...
Riantes et profondes,sous les jupes frivoles
Ta poésie,sans tabous en fanfare s'émancipe
sur ta guitare seche,les melodies s'envolent
En coinçant ton sourire ,entre moustache et pipe!
Patrimoine verbal,tes ballades recurantes
Ont souvent etouffé le rire des pimbeches
Qui ne comprenaient pas,qu'aux paroles insolentes
Certaines vieilles peaux,deviendraient peaux de pèches...
une esquisse,quelques mots;une envie a partagée
des souvenirs,biens classés,sur un passé pas si agé,
Et le besoin,de conserver,dans un coin de son armoire
Ces etres d'humble genie,qui ont animés notre histoire....
A bientot sur d'autres lieux et d'autres pages,
La musique comme les mots,nous conduit sur bien d'autres rivages....

vendredi 29 janvier 2010

game au vers...

bien des soirs a attendre...
comme ma gitane ,je voudrais bien descendre
le silence en fracas ,sans vouloir entendre,
me fit un cadeau...
En musique,comme un metronome amener le DO
de mes dieses,en soupirs,pouvoir esperer
sous mes yeux,en portées conjuguer le RE,
si do si l'a entendre,pour mon plaisir j'ouie
en déguster,sa mélodie,j'en reviens a MI
blanches notes,de mes idées noires,le son s'étouffa
en morçures de mes belles quenottes,j'en croquais tout FA
élan donné,et langoureux,lové sur mon sol
je m'offrirai,ouvert,K do,par ma clef de SOL
suave ressenti,sur ma peau rythmé,j'en resterai la
frisson de mon etre,raisonné musette,j'entonne le LA....
je serai content,que freres et soeurettes,n'oublient pas qu'ici
mes espoirs de fetes,en java coquettes,renaitront ainSI....

a bientot,

Esquisse

samedi 9 janvier 2010

a bientot,...


Dans le language Amerindiens,ceci est un attrapeur de reves,n'oubliez pas d'en faire,c'est bien la seule chose a l'heure actuelle qui ne soit pas taxée,et que l'on peut vraiment garder en jardin secret...Un autre temps et ses autres préoccupations m'apellent et doivent se poser sur un autre espace ou le reve n'est pas trop a sa place...

A bientot,restez au chaud,

Bises ,Esquisse

mercredi 6 janvier 2010

Qui sait qui Esquisse est...?

Livre de comptes ouverts,les couvertures n'ont plus de secrets sur leurs univers,

A tout ages, on effeuille mille histoires et mille pages,ou s'envolent nos images...

Pleins les yeux,depuis le pemier jour,les reves et l'imaginaire,m'ont bercés de leurs lumieres,

L'age et le poids du coeur,n'ont jamais oubliés les jardins précieux,ou brillaient mes yeux...

Vous savez aussi,qu'une route n'est pas faite que de douces couleurs,

et que les breches ,et les cassures,sont comme le mal que procure les grosses gerçures,

Le sourire s'efface,laissant les masques d'un sale carnaval,menaient ce triste bal...

Ensuite,la tete hors des nuages,on apprend a refaire place a la quete,d'un certain bien etre,

Construire minutes par minutes des instants nouveaux,pour des heures sereines,

Ou enfin nos yeux trouveront leurs propres horizons,et effacer leurs peines.

Une histoire unique comme chacun de nous qui trouve pourtant des correspondances,

Dans un autre espace, une autre vie,ou le souffle des uns reveillent certaines souffrances.

Mais parceque le temps c'est maintenant,et que le présent est ephémère

On se doit d'avancer vers demain,sans avoir peur de porter sur le dos le poids d'hier.

A tres bientot,

esquisse