dimanche 10 mai 2009

Traces...habilité?

Peu importe l'humeur,le temps reste propice a la réflexion.
Je me plais comme beaucoup de mes semblables,a lire,voir,entendre,comprendre,essayer d'analyser meme d'élucider,pour en terminaison saisir,que sans exception l'impartialité de la vie,nous mene tous sur le meme sentier.
Quelque soit la valeur attribuée a chaque etre,le grade n'accentue pas la longueur du parcours,que l'attachement , les liens et le nom ne bonifient en rien l'existence,que l'amour le dévouement et le sang ne priviligient en aucun cas une plus grande assurance sur son destin...
Tout ça,bien sur l' humain le sait,le conçoit,mais si difficile a accepter quand les "cartes ne sortent pas dans le bon ordre!
On s'appuit toujours assez materiellement sur la "réussite d'une vie",non?.Sans trop savoir ce que ça veut dire vraiment.
Apparence,bien etre,normal me direz vous,conscient de noter que nous faisons que passer,autant l'agrementer d'un peu de confort,mais est ce que quand le crépuscule commence a colorer le ciel de toute une existence,on doit etre obligé de regarder derriere pour comparer la trace laisser?
Vivre comme sur une plage ou chaque pas dans le sable graduent votre temps sans se soucier,que les vagues prochaines,auront tout effacé.Une vie un meme chemin,un départ une fin,pas de fort ni de malin,exister ,un juste besoin.

10 commentaires:

Bérénice a dit…

Juste besoin d'aimer, juste besoin de donner, pour sentir son coeur battre sur ce chemin de la vie...
Joli texte Esquisse !

MACAO a dit…

Juste envie de croire au meilleur de chacun sans les envier ni les copier!Juste besoin de les regarder évoluer!Et si besoin les aider!

Nancy a dit…

Coucou Esquisse !

J'apprécie beaucoup ton message d'aujourd'hui parce que je pense souvent au sens profond de la vie.
Nous croyons tout savoir et finalement nous n'avons qu'une certitude : la vie a une fin, plus ou moins proche certes, mais elle a une fin quand même.
A la fin de la vie je crois que si on se pose la question à nous même "as-tu réussi ta vie ?" la réponse ne sera pas de l'ordre du "ai-je eu une belle maison, une belle voiture ou une belle carrière ?" ... non je pense qu'au crépuscule de la vie les vraies questions importantes (enfin à mon humble avis) seraient "ai-je aimé assez ceux qui m'entourent ?" ... "ai-je été suffisamment honnête ?"... "ai-je assez partagé et donné assez d'amour ?"

Je crois que notre vie tourne autour de l'amour (d'abord l'amour que nos parents nous ont donné, et puis l'amour pour sa moitié, l'amour de nos enfants et puis l'amitié qui est aussi une forme d'amour...
La réussite d'une vie est basé essentiellement sur l'amour ... mais ce n'est que mon avis.

Exister oui mais pas sans amour.

Peut-être me suis égarée Esquisse, je t'en demande pardon, c'est juste que ton message m'inspire ce soir.

* * * BISOUS * * *

Karine a dit…

Ton texte (et son illustration, si, si) est magnifique; l'envie d'avancer tout simplement, non? Meme si le but ultime est le meme pour tous, les gens qu'on touche et les qq traces qu'on leur laisse ou pas sont autant de galets eparpilles sur la plage.
bisous

esquisse a dit…

Berenice ,macao,Nancy,quand j'ai ecris se texte ,je me suis demande si la reception serait bien prise.En toute sincerité,je vois que oui,je ne visais en aucun moment ,plus ou moins riche,juste un constat ,que tout le monde part du meme point pour arriver au meme terminal,les valeurs biensur,vous les avez sités.Nancy non tu ne t'es pas égaré,et tout ce bien,qu'on a réussi a construire,et concretiser devient grand plaisir,quand on peut l'offrir,sans oublier d'aimer,qui est aussi un héritage.

esquisse a dit…

Merci Karine,...le meme sens ,pas a pas tout simplement,avancer et apprécier les gens qui nous touche au présent,pour ne pas sans les oublier retenir que les traces, des absents.
Bisous,a vous.

Renaud a dit…

Beaucoup de justesse... et j'ajouterai à mon goût qu'une belle vie doit être unique, mais en aucun cas le reflet de la jalousie de la vie d'un autre. (dixit Macao)

MARIE a dit…

C'est une belle réflexion que tu as déposé avec cette belle pudeur et aussi humilité ...
La métaphore des pas sur la plage en est un bel exemple ...
La vie chacun sait est semée de "pétillances" , de rires , de chagrins , de rencontres parfois éphémères ... effets ... mers ... on jette l'ancre pour s'attarder et on part avec dans sa mémoire une belle histoire ...
Les chemins de vie ont ces vagues parfois tumultueuses laissant des traces indélébiles au plus profond de soi mais l'aventure malgré tout doit continuer pour prendre à bras le corps des petits trésors que nous trouvons ici et là ...
Tu sais en offrir comme beaucoup ici ... ;o)

Douce journée auprès des tiens ... ;o)
Bises ...

esquisse a dit…

Merci Renaud,ta bouteille est bien arrivée sur ma plage, la mer aide bien a façonner et rendre l'opacité du verre pour eviter les reflets...

Marie,tes paroles comme des vagues,arrivent sur le sable,et bien souvent sur le texte prennent l'ame de fond...Merci d'avoir mouillé tes pieds sur cette plage de reflexion...
metaphores!semaphore...ce!(hahaha)

Flo a dit…

Bonjour toi, toujours avec tes beau dessins merci