vendredi 5 mars 2010

Se Donner la Force

Ode a pierrot,un beau soir de lune
Ou mysteres et désirs de ces blanches nuitées
Ont berçé les doux reves de retrouver fortune
Sous la voute celeste et sa liberté...

Marcher dans le noir,sans repere et sans laisse
En essayant d'oublier,qu'il y avait un temps
Ou la vie,couvait sous une simple adresse
La chaleur d'un foyer qu'on appréciait tant!!

Faux pas ,maladresses jugements sur le tas
On detruit et on blesse,le petit soldat
Celui qui tombe par faiblesse au milieu des gravats
Sans nom et sans musette comme un vieux malfrat...

Descente rapide,aussi lourde qu'une pierre
Qui deshabille et maquille n'importe quel visage
De traits de solitudes et des rides en ornieres,
Absorbant les revoltes et les elans de rage!

Le temps passe et la misere s'installe
La chaleur n'existe plus meme dans les regards
Scotché dans son carton,la honte vous emballe
Et les larmes ameres s'ecoulent et puis s'égarent...

Une pensée,quelques mots,posés dans un square,
Pour ne pas qu'ils effacent,par lassitude un soir
Sur un banc,un carton ou un bout de trottoir,
Ce petit reste de dignité qui cultive l'espoir!

Esquisse,

16 commentaires:

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

magnifique, émouvant et çà atteint mon coeur...de loin...je transpose tes paroles à une autre histoire...

je dispose de peu de connexion de peu de temps mais un nouveau post de toi m'attire toujours tu sais

reçois toute mon affection et le soleil pour toute ta famille

Nanou

esquisse a dit…

Nanou?,mais est tu sure d'etre si loin...je te croyais juste a coté...Merci,d'etre passé si rapidement, ajouter ton émotion a cette histoire...

Gros bisous

Un ange passe a dit…

C'est sublime
MERCI POUR LUI, pour ces gens qui perdent tout et surtout la dignité

Il y a quelques mois j'écrivais ceci : http://angelsjazz.blogspot.com/2009/03/coup-de-projecteur.html

je dois te remercier de tes connaissances sont venues me rendre visite !
Passe une belle journée Esquisse

esquisse a dit…

des ailes pour venir alleger ses situations bien pesantes,merci pour tes mots,l'ange,je vais passé a cette adresse...bien content de ton passage;

noèse cogite a dit…

La dignité c'est quelque chose d'humain..on peut en avoir seul mais c'est le regard des autres qui fait qu'on en a à partager,

émouvant et fragile.

yves1947 a dit…

Bonjour Equisse
Il est vrai que plus le temps passe et plus la misère s'intalle.
C'est toujours sur le dos des pauvres que la misère s'acharne obstinément.
C'est un poème émouvant qui impose une réflexion sur la misère humaine.
Bon week end
Amitié
Yves

Domi a dit…

Je me permet d'emprunter à Mr Aznavour ces quelques lignes, afin de saluer votre texte :
"Il faut savoir, coûte que coûte, garder sa dignité. Et malgré ce qu'il nous en coûte, s'en aller sans se retourner."
Chacune de vos paroles est peut être le fruit d'un vécu douloureux, ce qui n'a pas altéré votre talent, pour notre plus grand bonheur.
Bon week-end.

Do-Lange a dit…

Voilà une image forte Esquisse ainsi que le texte qui l’accompagne sur les sans abris, ceux qui ont tout perdu, excepté leur dignité. Nous-mêmes… Les nantis, ne devons-nous pas faire preuve de respect envers ces êtres qui ont laissé tout leur passé derrière eux ! Car beaucoup on tendance à les mépriser, à détourner le regard, à ne pas s’arrêter. Ne l’oublions pas !

Comment se fait-il que dans des pays démocratiques, qui prônent la légalité des droits, on laisse des êtres humains croupir dans la rue ? C’est un sujet grave que celui du quart-monde. Je t’avoue que je me sens mal à l’aise pour parler de ce phénomène de société, moi qui ai la chance d’avoir un toit et de manger à ma faim...
Je sais bien que nul ne peut prévoir l’avenir…en attendant je me considère comme une privilégiée de la collectivité.
Il faudrait pouvoir, je le crois, donner la possibilité à un sans abri d’avoir accès à une connexion Internet pour qu’il s’exprime sur ce sujet. Qui mieux placé que lui pour décrire avec justesse, son chemin de croix. La parole d’un « pauvre » vaut bien celle d’un ministre. Non ?

Pensées amicales et merci Esquisse pour ton sujet et son illustration significative d’une réalité inacceptable ! ;)
Consciente que ce que je viens d’écrire ne sont que des mots qui, hélas, ne changeront pas la face du monde.

esquisse a dit…

GRAND HONNEUR de me retrouver ,sité en transparence de monsieur Aznavour,merci beaucoup ,Domi...et comme disent certains sages a l'abrit,"ce qui ne tue pas rend plus fort!!!"chance ,experience,regard different sur comment savoir gerer son existence,avec dans ses poches sa volonté,et ses derniers reves sans se laisser emporter par le regard des autres...il est sur que la vie revet une autre couleur,quand on touche le plancher.
Gros bisous Domi,merci d'etre passé

esquisse a dit…

Bonsoir et merci Yves,je peux ajouté que des fois c'est en provoquant,la vie et en jouant avec que ce genre de situation arrive,apres on a que sa conscience pour evaluer le resultat!
a bientot Yves

esquisse a dit…

Malheureusement,Do-lange "ils"n'ont pas tous le meme regard que toi,et tu le sais bien...mais il suffit qu'un seul se pose et l'espoir se refait une santé...mais comme tu le souligne,je ne sais pas qui peut endiguer se malaise...la rue reste un lieu de passage,et quand on s'arrete c'est qu'on est bien bas,ou alors qu'on a trouvé une belle boutique(rires).je peux expliquer comment on s'y retrouve,comment on peut s'en sortir,maintenant pour que tous s'echappent de leur carton,et de leur projet a la seconde,ça...pas assez de puissance.

Je te remercie Do,pour cette verité ecrite,et beaucoup de questions,mais meme si on le voulait,c'est quand meme un sacre point noir de notre civilisation !

gros bisous

MACAO a dit…

Partage et regards des autres,misère, misère c'est sur le dos des pauvres gens que tu t'obstines le plus souvent!

Do-Lange a dit…

Je n’ai jamais connu des riches pauvres au sens propre du terme Macao, au sens figuré hélas oui.
Ne généralisons tout de même pas…Il faut savoir qu’il y existe aussi des personnes, non corrompues, qui s’impliquent dans l’anonymat et qui luttent avec les moyens du bord, quoi que, ce ne sont pas toujours les plus fortunés qui s’investissent quelques uns tout de même, il n’y a pas que des ripoux sur terre.
Entièrement d’accord avec toi Esquisse, cette inégalité, une de plus, reste un point noir dans notre société. Il faudrait que nos dirigeants ouvrent leurs yeux de taupes et prennent leurs responsabilités. Ne soyons pas trop utopique sur ce point…les gens qui vivent au dessous du seuil de pauvreté, et ceux qui rament pour joindre les deux bouts, ça existera toujours. Malheureusement, et ça ne s’arrange pas !
Dans notre société, il existe trois catégories d’individus :
Ceux qui s’en fichent du tiers comme du quart, ceux qui pensent et qui oublient, et ceux qui essaient de faire de leur mieux.
Et si l’on pousse plus loin le débat, on est en droit de se demander ce que deviendront tous ces jeunes à la recherche d’un emploi, ceux qui sont employés à titre précaire, les gens exploités. J’en passe…Sinon je n’en finirais plus. ;-)


Gros bisous en retour Esquisse. Do qui n’ose plus signer Lange (sourire)

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

Emmènes moi...rue des Etoiles..comme dis la chanson

mon petit bonjour du bout du monde pour te souhaiter beau dimanche , à ta famille et au compère Macao

cahetel a dit…

triste,en effet pour ceux qui ne maitrisent plus leur horloge,dans ce monde...perdre une place ,perdre la face,une vie qui se disperce,au milieu du vent,du temps,et surtout des visions humaines...
Esquisse,c'est un vrai débat,mais en haut lieu,il semble que ces situations desolantes,et degradantes,offrent l'opportunité ,a des grands ecoliers a occuper,une place de fervents avocats,mais qui eux ne se mettent jamais au froid trop longtemps pour defendre leurs sales sorts...Bien sur ,c'est un sujet qu'il ne faut surtout ne pas le laisser sous cette couverture,que ses SDF,auraient tant besoin;..mais ce n'est que ma vision d'ange..Ici les trottoirs,n'existent pas

Cahetel

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

pourquoi je ne vois plus ton post magnifique pour le 8 mars ?
tu dois le remettre c'était un tel hommage aux femmes

respect l'Ami